7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 06:09

Propagande - Panzer IV 

7 décembre 1941-7 décembre 2011. Il y a 70 ans c’était la Deuxième Guerre mondiale. Notre pays était occupé, l’Europe était à feu et à sang. Le dimanche 7 décembre 1941, cependant, l’aéronavale japonaise attaquait et détruisait une grande partie de la Flotte américaine du Pacifique dans la rade de Pearl Harbor (Hawaii). Les pertes furent très lourdes pour les Américains : 2403 hommes (dont 68 civils) périrent, 1178 autres furent blessés. Les grands navires de ligne (cuirassés et croiseurs), essentiellement visés par l’attaque, subirent les plus gros dégâts. Le cuirassé USS Arizona BB 39 (classe Pennsylvania) coula, provoquant la mort de 1102 hommes d’équipage soit 50% des pertes de cette terrible journée (1).

 

L’attaque de Pearl Harbor vint assombrir davantage une année 1941 déjà ensanglantée par l'élargissement du conflit à l'Union soviétique à partir du mois de juin. Elle fut l’événement majeur, qui précipita les États-Unis d’Amérique dans la guerre, achevant de rendre celle-ci véritablement mondiale. La guerre survint au terme d’années de vives tensions politiques et économiques entre les deux grandes puissances du Pacifique.

 

En 1941, sous la pression du Président Franklin D. Roosevelt (1882-1945), les États-Unis se faisaient de plus en plus à l’idée d’une confrontation militaire avec les puissances de l'Axe. Le pays demeurait cependant isolationniste jusqu’à cette attaque du 7 décembre. Le lendemain, le Président Roosevelt prononça devant le Congrès américain un discours dans lequel il annonça l’état de guerre officiel entre les deux pays. Le jeudi 11 décembre suivant, Adolf Hitler (1889-1945) et Benito Mussolini (1883-1945) déclarèrent à leur tour la guerre aux États-Unis. Les conséquences politiques et militaires de Pearl Harbor furent immenses. La grande démocratie entrait en guerre, jetant tout son poids économique dans la lutte. De la Guerre du Pacifique devait émerger la puissance navale américaine telle que nous la connaissons de nos jours : affirmation du porte-avions en tant que "capital ship", et capacité amphibie et logistique inégalée. Priscillia et Paolo, élèves de la classe de 1ère S2 nous racontent "the day of infamy".


(1) Aujourd’hui, le USS Arizona repose sur le fond de la rade, et c’est à sa verticale que le mémorial dédié aux marins tués lors de l’attaque du 7 décembre 1941 a été construit.

 

Tigre---Message-2.jpg

 

Pearl Habor fut une base américaine située sur une île du Pacifique, dans l’archipel d’Hawaï, à quinze kilomètres de Honolulu. Cette base fut ardemment attaquée par les japonais, commandés par les Amiraux Isoroku Yamamoto et Chuichi Nagumo, le 7 décembre 1941. A cette époque, le Japon était un allier de l’Allemagne et un membre de l’Axe. Du côté américain, la riposte fut orchestrée par l’Amiral Husband Kimmel et le Général Walter Short. L’objectif principal d’une telle attaque était la destruction préventive de la flotte américaine.  L’ordre d’attaque fut donné le vendredi 5 décembre  mais l’assaut était prévu deux jours après, le dimanche. Ce jour fut choisi stratégiquement. En effet, après plusieurs mois d’observation, les japonais constatèrent que la base était très sécurisée pendant six jours mais moins le septième, suite au départ des marins et militaires américains en permission. Voici comment se déroula l’attaque:


A minuit : Des vaisseaux chargés de renseigner la flotte japonaise furent lancés.

Entre 3h58 et 6h37 : Des missions de reconnaissance furent effectuées par les sous-marins japonais, cependant quelques uns ont été repérés et détruits.

De 7h00 à 7h30 : Des « tâches » (représentant les avions nippons) apparurent sur les écrans radar américains. Cependant,  les officiers de garde, n’osant pas prévenir leurs supérieurs par peur d’une erreur, observèrent la progression des points en direction du Sud de l’île. Les premiers avions arrivés à la base envoyèrent le signal d’assaut, en déclarant « Pearl Harbor dort ».

7h53 : Les premières bombes sur Pearl Harbor furent larguées et la première vague fut lancée. 183 avions nippons attaquèrent par surprise et déversèrent leurs bombes sur les cuirassés, les terrains d’aviation et les réservoirs jusqu’à 8h30. L’objectif de cette attaque était l’anéantissement des dépôts d’aviations et des vaisseaux américains sur le flan Ouest d’Hawaï jusqu’à Pearl Harbor.

7h58 : La défense américaine fut activée (déploiement des troupes et des défenses anti-aériennes) 5minutes après les premières attaques.

8h30 : La seconde vague commença et fut constituée de 170 appareils ennemis. L’objectif de cette seconde attaque fut la même que la première, mais par le flan Est. La flotte japonaise ressort de cette bataille de Pearl Harbor, de la guerre du « Pacifique », avec très peu de pertes : 29 avions détruits et 55 pilotes tués, 4 sous marins coulés et 1 pris par l’ennemi, 9 sous mariniers tués et 1 capturé.

9h45 : Pearl Harbour ne consistait plus qu’en une ancienne base dévastée et enflammée. Le bilan de pertes devient donc lourd du côté américain : 4 cuirassés coulés et 4 cuirassés endommagés, 3 croiseurs coulés et 3 destroyers coulés, 188 avions détruits et 155 avions endommagés, 2403 tués et 1178 blessés.

10h00 : Certains officiers pressèrent l’amiral japonais Nagumo pour lancer une troisième attaque afin d’anéantir les dépôts de carburant et les infrastructures de Pearl Harbor, mais aussi de trouver, pour neutraliser, les portes avions américains jusqu’ici introuvables. Cette option fut avortée par plusieurs raisons : ils risquaient d’accroître la perte japonaise comme l’effet de surprise n’était plus là et les défenses américaines commençaient à être de plus en plus actives. En outre, il y avait la limite d’effectif, de carburant et de temps.

 

Il semblerait que Franklin Roosevelt, président  des Etats-Unis à cette époque, ait eu connaissance des risques d’une attaque sur Pearl Habor mais, n’ayant pas de preuves suffisantes, aucune mesure de précaution ne fut prise. Ce dernier était favorable à l’entrée en guerre de l’Amérique dans la Seconde Guerre Mondiale et fut par conséquent accusé par certaines personnes d’avoir été prévenu de l’attaque et de n’avoir rien fait pour éviter cette catastrophe. De plus, des ordres furent retrouvés dans lesquels il ordonnait à trois porte-avions et à des cuirassés de quitter la base. Les américains savaient qu’une attaque surviendrait de la part des Japonais mais ils ne savaient ni le lieu de l’assaut ni la date, ce qui peut expliquer la demande de Roosevelt pour le retrait des  porte-avions, voulant ainsi réduire les dégâts. Ils ne pouvaient en effet prévoir l’attaque (qui pouvait avoir lieu à Guam, aux Philippines ou à Pearl Harbor) ainsi que protéger marins et militaires même s’il désarmait ses bases du Pacifique. Cette attaque unifia tous les Américains à travers une même volonté de revanche contre l’Empire du Japon. La flotte américaine dû être réorganiser et elle dû modifier ses plans d’attaque en fonction du restant de la flotte, soit compter entièrement sur les porte-avions pour gagner les batailles avenirs qui seront appelées la « guerre du Pacifique ». Après les énormes dommages infligés à l’US Navy le « géant américain » accélérera la quantité et l’ampleur de son armée et de son armement.

 

Cette attaque aura pour impact la signature de la Charte de l’Atlantique, publiée le 14 Aôut 1941, après la rencontre entre Winston Churchill et Franklin Roosevelt, et qui marqua la volonté d’entrée en guerre des Etats-Unis. Grâce à leur détermination et à leur énorme puissance économique, les Américains ont montrés au monde entier que cette attaque n'avait rien fait d'autre que de les réveiller.

 

Priscillia et Paolo

Plaque-commemorative---Washington-DC.JPG 

Commémorations 1941-2011 

 

* 8 juin 1941. Chloé et Lisa – L’opération Exporter

* 15 juin 1941. Adrien et Romain – La bataille de Sollum

* 22 juin 1941. Charles et Loïc - L'opération Barbarossa

* 7 juillet 1941. Alexis et Louis - La création de la LVF

* 10 juillet 1941. Bérenger et Cécile - La bataille de Smolensk

* 14 août 1941. Julia et Nicolas - La Charte de l'Atlantique

* 16 août 1941. Jennifer et Thibaut - Le lancement de l'Ocean Vanguard

* 29 septembre 1941. Naomi et Clarisse - La première conférence de Moscou

* 29 septembre 1941. Floriane et Olivia - Le massacre de Babi Yar

* 2 octobre 1941. Guillaume et Calvin - L'opération Typhon

* 22 octobre 1941. Aleksander et Sébastian - Les massacres d'Odessa

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Priscillia et Paolo - dans Agenda-Commémorations
commenter cet article

commentaires

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives