10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 08:02

Propagande - Panzer IV

 

10 juillet 1941-10 juillet 2011. Il y a 70 ans c’était la Deuxième Guerre mondiale. Notre pays était occupé, et l’Europe était à feu et à sang. Sur le Front Est, la guerre fait rage depuis le 22 juin. Surprenant l’Armée rouge, la Wehrmacht s’enfonce profondément dans le territoire soviétique. Par de vastes mouvements d’encerclement, elle capture et anéantit des armées entières. D’emblée les combats sont acharnés et meurtriers pour les forces soviétiques. C’est une lutte sans pitié de part et d'autre, et de nombreux crimes de guerres sont commis dans les deux camps dès les premiers jours du conflit. Le moral de l’armée allemande reste élevé, et Hitler pense à la possibilité d’une victoire rapide avec la prise de Moscou avant l’hiver. La résistance soviétique se raidit cependant, et de grandes batailles ralentissent la progression de la Wehrmacht. C’est l'une de ces grandes batailles, qui eut lieu dans la région de Smolensk, que nous racontent Bérenger et Cécile de la classe de 1ère S2.

 

Tigre---Message-2.jpg

 

LA BATAILLE DE SMOLENSK (10 JUILLET 1941)

 

Smolensk est une ville située dans l'actuelle Russie. La région qui l'entoure a été le théâtre de plusieurs batailles pendant la seconde guerre mondiale, notamment de juillet à septembre 1941, opposant le Groupe d'armées Centre de la Wehrmacht à l'armée soviétique. A partir de l'été 1941, Hitler lance son attaque sur le Front de l'Est: l'opération Barbarossa. Située sur la route vers Moscou, la ville de Smolensk constitue pour les Allemands une étape importante avant la prise de la capitale soviétique. L'armée allemande projette entre autre de s'emparer du pont de terre entre deux fleuves (le Dniepr et la Daugava) et de détruire autant que possible les forces soviétiques.

 

La Bataille de Smolensk débute le 10 juillet 1941. L'armée allemande, vient tout juste de s'emparer de la ville de Minsk et peut maintenant franchir le Dniepr et se diriger vers la ville de Smolensk. Le 13 juillet commence une manœuvre d'encerclement de la ville par le Groupe d'armées centre, qui doit néanmoins faire face à une première contre-attaque de l'Armée Rouge.  Trois jours plus tard, le 16 juillet, la ville tombe aux mains de l'armée allemande.

 

Du 20 au 25, le maréchal soviétique Timochenko utilise le nouveau front de réserve, composé de six armées pour contre-attaquer massivement et libérer des armées encerclées. Malgré de nombreuses pertes, l'intervention réussie en partie entraînant un équilibre entre les forces allemandes et soviétiques. Cependant, une telle résistance de la part de l'armée soviétique n'était pas prévue dans le plan initial de l'opération Barbarossa. De plus, le groupe d'armées centre est dangereusement avancé en comparaison aux groupes nord et sud. Ainsi, le 23 juillet, la directive n° 33 d'Hitler remet en question les premiers objectifs définis. Il ordonne en effet d'utiliser le groupe d'armées centre pour soutenir au nord et au sud les autres troupes, dans le but de capturer Leningrad et Kiev. Toutefois les contre-attaques soviétiques empêchent l'accomplissement de cette directive et l'armée allemande évite de justesse la reprise de Smolensk par l'armée rouge, le 27 juillet.


Ainsi, à la fin du mois de juillet, aucune des deux armées n'arrivent à prendre le dessus. Au début du mois d'août, une nouvelle attaque est lancée vers le sud par le Panzergruppe 2 du groupe d'armées centre, dirigé par le général Guderian. Le 8 août, l'armée allemande parvient ainsi à capturer la ville de Roslavl, au sud de Smolensk, qui constitue un important nœud ferroviaire. Toutefois, sa progression est stoppée par l'armée soviétique, au prix de lourdes pertes. Alors que la situation allemande s'améliore grandement au cours du mois d'août et que le chef de la Wehrmacht prévoit l'attaque de Moscou, Hitler réaffirme dans sa directive n° 34 que les objectifs sont la prise de Leningrad et de l'Ukraine. Le Panzergruppe 2 continue donc son attaque vers le sud et franchit la rivière Unega le 20 août. Il est néanmoins repoussé par une contre-attaque massive. Au début du mois de septembre, la découverte du plan des positions soviétiques dans un avion abattu permet à Guderian d'engager une partie de ses troupes entre deux divisions soviétiques pour ensuite rejoindre le premier Panzergruppe, encerclant ainsi huit cent mille soldats soviétiques (Bataille de Kiev). Toutefois, une dernière contre-attaque soviétique lancée le 30 août permet à l'armée rouge de reprendre la ville d’Ielnia le 6 septembre, montrant que l'envahisseur peut être battu et repoussé.

 

Cette bataille, qui dura deux mois, a entrainé de nombreuses pertes humaines et matérielles. Elle montre, malgré la victoire allemande, les limites de la « Blitzkrieg ». En outre, les soviétiques se sont rendus compte que les Allemands n’étaient pas imbattables.  Par ailleurs le changement de directive d’Hitler durant cette bataille est un événement important. On peut en effet se demander si sa décision n'est pas une erreur qui a par la suite entrainé la défaite allemande lors de la bataille de Moscou. Quoi qu'il en soit, on peut affirmer que la bataille de Smolensk de 1941 constitue un événement majeur du Front de l'Est et marque un fort ralentissement de la progression de l'armée allemande.

 

Cécile et Bérenger

 

Bataille de Smolensk


Bibliographie

 

1- BETHELL (Nicholas), LE NAN (Maurice), Le Front russe (La Deuxième guerre mondiale), Time-Life, 208 pages.

2- MASSON (Philippe), Histoire de l'armée allemande 1939-1945, Perrin, 1999, 553 pages.

 

 

Commémorations 1941-2011

* 8 juin 1941. Chloé et Lisa – L’opération Exporter

* 15 juin 1941. Adrien et Romain – La bataille de Sollum

* 22 juin 1941. Charles et Loïc - L'opération Barbarossa

* 7 juillet 1941. Alexis et Louis - La création de la LVF

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Bérenger et Cécile (1ère S2) - dans Agenda-Commémorations
commenter cet article

commentaires

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives