19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 13:21
HOMMAGE AUX SOLDATS DU 8e RPIMa, DU 2e REP ET DU RMT EN AFGHANISTAN

Carte détaillant le dispositif militaire de l'OTAN, en Afghanistan, dans lequel les forces armées françaises sont intégrées. L'Afghanistan est divisé en 5 commandements régionaux, Kaboul et ses environs (Regional Command Capital ou RCC) constituant un secteur à part entière (1). Jusqu'à présent affectées dans Kaboul, les forces françaises - avec l'augmentation de leurs effectifs - ont récemment pris en charge une partie du secteur américain (RC East) où les combats sont beaucoup plus violents

    Alors que les vacances d’été se poursuivent encore pour bon nombre de Français, l’actualité immédiate n’a pas manqué de nous rappeler - au-delà du sport spectacle des Jeux olympiques - que notre monde reste en proie à la violence et au danger.

    Dans un contexte où la France - sans parler d’autres pays de l'Union européenne -
se refuse à accorder davantage à sa Défense, alors qu’ailleurs sur notre planète les budgets militaires partout s’envolent, la guerre entre la Géorgie et la Russie nous rappelle de manière inquiétante un type d’affrontement que nous voulions croire d’une autre époque.

    Plus proche de nous, Français, mais plus loin géographiquement, l’Afghanistan est aussi venu se rappeler brutalement à nos mémoires avec la mort de 10 soldats, hier, principalement des parachutistes du 8e RPIMa. Cet été s’achève, donc, de manière particulièrement tragique pour nos forces armées qui viennent d’essuyer les pertes les plus lourdes en combat direct depuis 2001/ 2002, période à partir de laquelle elles ont été engagées dans ce pays d’Asie centrale dans le cadre de l’ISAF d’abord, de l’OTAN ensuite.

Soldats français et afghans dans Kaboul
   
    Dans un
article précédent, j’avais, avec pessimisme, annoncé une augmentation prévisible des pertes françaises. L’envoi de renforts plus nombreux, et l’implication plus directe de ces derniers dans des secteurs difficiles, tenus jusqu’à présent par les Américains laissaient malheureusement prévoir, sans grande difficulté, cette évolution.
  
    Depuis hier, des informations laissaient déjà entendre que nos troupes avaient été engagées dans un combat majeur dans le district de Saroubi, à une soixantaine de kilomètres à l’Est de Kaboul (2). Nous savons maintenant qu’une
mission de reconnaissance - composée d’hommes du 8e Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (8e RPIMa basé à Castres), du 2e Régiment Étranger Parachutiste (2e REP à Calvi), du Régiment de Marche du Tchad (RMT à Noyon) et accompagnée par des unités afghanes - est tombée, lundi après-midi, dans une embuscade tendue par les Talibans. Les combats se sont poursuivis pendant une partie de la nuit de mardi. Au cours de ce violent affrontement, 10 soldats ont été tués et 21 autres blessés (3). Les Talibans affirment avoir détruit 5 véhicules.

Une colonne française - constituée de VBL et de VAB - progressant dans les environs de la ville de Sarobi (vallée d'Uzbin), lieu de l'embuscade. Le paysage, désertique et sans aucun couvert, laisse imaginer l'extrême difficulté des conditions dans lesquelles nos soldats se sont battus
   
    Alors que nous ne comptions jusqu’à présent que 14 pertes – essentiellement dues à des accidents ou à des attentats -, nos soldats en ont pratiquement essuyées autant en une nuit de combat qu’au cours de ces sept dernières années. Inutile de dire à quel point l’événement résonnera dans nos médias, et que beaucoup tenteront d’y trouver matière à tirer une conclusion exactement contraire aux intérêts de la France, de l’Europe, et de la Démocratie, à savoir exiger le retrait de nos troupes d’Afghanistan, partant du combat contre le
totalitarisme islamiste et le terrorisme.

    Rendons en ce jour un hommage à nos soldats et à leur famille dont le chagrin ne fait que commencer.

(1) C'est le 4 août dernier que la France prit le commandement de la RCC en remplacement de l'Italie.
(2) L'engagement a eu lieu dans la RCC.
(3) Détail des pertes: 8 morts et 17 blessés pour le 8e RPIMa, 1 mort pour le 2e REP et 1 mort pour le RMT.

Effectifs des différents contingents nationaux de l'OTAN en Afghanistan au mois de mars 2008. Les forces françaises ont, depuis, sensiblement augmenté leurs moyens atteignant 3600 hommes, ce qui représente beaucoup pour une armée dont la réduction des effectifs et des moyens est à l'ordre du jour

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Éducation à la Défense
commenter cet article

commentaires

alexandre 01/09/2008 20:41

Morts pour la liberté d'un peuple en souffrance...

Julien Chesne 19/08/2008 17:36

Soldats !RIP

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives