23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 06:41
SNIPERS DANS SARAJEVO (1993-1994)

6 avril 1992 dans le centre de Sarajevo, un soldat bosniaque tente de protéger la foule d'un sniper serbe. Il devait être abattu quelques secondes plus tard

    Avec la fin de la Guerre froide, l’Armée française découvre de nouvelles missions face auxquelles beaucoup reste encore à définir en termes de pratique, de savoir faire, voire de doctrine. Jeune Lieutenant dans l’Infanterie de Marine, Michel GOYA, alors fraîchement sorti de l’EMIA de Coëtquidan, reçoit le commandement d’une section qui part rapidement pour les Balkans à feu et à sang depuis 1991.

    Cette mission à Sarajevo sous le casque bleu, de juillet 1993 à janvier 1994, devait inaugurer une longue série d’opérations extérieures (OPEX) pour cet officier, aujourd’hui Lieutenant-Colonel. Michel GOYA écrit déjà à cette époque. Il réfléchit et consigne sur un journal son expérience qu’il voudrait utile à l’Armée par la suite. Son récent passage de trois années à la DREX n’est finalement pas un hasard, et c’est à la suite de telles expériences qu’il fut aussi amené à s’interroger sur la peur au combat. En bref, les réflexions de Michel GOYA nous font comprendre à quel point la guerre est devenue, de nos jours et plus que jamais, une affaire d’intelligence et de mémoire en permanence renouvelées dans un environnement de brutalité et de mort.

    Le témoignage que ce chef de section nous livre, traduit tout cela : l’omniprésence du danger dès l’arrivée à Sarajevo, la menace insidieuse des « snipers » dont le faible nombre contraste avec des troupes bien plus nombreuses qu’ils mobilisent en permanence, la terreur qu’ils font planer sur les populations, l’environnement urbain qui les favorise et dont le jeune Lieutenant pressent qu’il est désormais le nouveau champ de bataille post Guerre froide. Il se retrouve en charge du dispositif anti-sniping de son unité, et toute l’initiative dont il bénéficie n’a d’égal que le vide tactique de l’Armée française face à cette guérilla d’un type nouveau pour elle.

    Le site Relais Défense du Lycée Galilée, ainsi que la Maison du Combattant et du Citoyen de Combs-la-Ville, remercient chaleureusement le Lieutenant-Colonel Michel Goya pour sa participation à l’Éducation de nos jeunes à travers son récit : « Une expérience de lutte contre les snipers à Sarajevo (1993-1994) ».

   

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Comptes rendus
commenter cet article

commentaires

La Maison du Combattant et du Citoyen 24/12/2008 08:25

Bonjour Sébastien!Et bien content de retrouver un vétéran...Oui, l'exercice récent ne m'a pas échappé, mais au delà de la simulation virtuelle - qui a consisté essentiellement en une évaluation des centres de commandement - c'est l'époque qui est inédite. À savoir la montée d'un terrorisme de masse face auquel nos forces tentent de s'adapter. Depuis deux ans, les effectifs du GIGN augmentent de manière impressionnante, et toutes les unités d'intervention de Gendarmerie et de Police travaillent sur des scenarii d'attaques ou de prises d'otages massives. Il est certain que le RETEX des récents événements de Bombay continue d'être passé au crible...De même, ce qui se passe dans l'Océan Indien depuis le début du mois de décembre est également important. L'opération Atalante voit une force navale européenne tenter d'enrayer la piraterie, du moins la recrudescence des attaques. Cela aussi est assez inédit.Le grain à moudre ne manque pas, et sur tous ces dossiers j'aurai l'occasionde revenir, crois-moi.Je te souhaite un très joyeux Noël.

Anonyme 23/12/2008 19:40

Bonjour à tous,Envisagez-vous un article consacré au récent exercice de prévention contre des attentats terroristes d'ampleur nationale? Cela me semble inédit en matière de défense intèrieure...Cordialement, Sébastien

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives