8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 11:42
DÉFENSE ET ÉDUCATION

   
    Le mercredi 8 avril 2009 se tiendra à l’Université de Paris-Dauphine un forum dont l’objet sera : « S’engager pour des valeurs et les transmettre. » Ce forum sera organisé par les ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de la Défense et par le Secrétariat d’État à la Défense et aux Anciens combattants.

    Quelle est aujourd'hui la place de la réserve dans l'organisation de défense ? Quel rôle peuvent jouer les enseignants dans la politique de mémoire ? Quelles valeurs fondent aujourd'hui notre vivre ensemble, comment les transmettre aux jeunes ? Ces questions constitueront la trame de cette journée de réflexion adressée en priorité aux réservistes de la communauté éducative (mais non exclusivement). Elle préparera la Journée nationale du Réserviste du 8 mai 2009.

    Les évolutions économiques contemporaines, leurs conséquences sociales et culturelles, la nature des menaces extérieures comme intérieures, l’ensemble étant décliné sous le signe de la mondialisation, nous obligent à réfléchir avec acuité sur les enjeux essentiels de notre cohésion nationale. Une réflexion sur les valeurs de Nation et de Citoyenneté non pas fermée, mais qui doit demeurer plus que jamais ouverte afin de les VIVIFIER dans un environnement européen et mondial.

    Notre sécurité repose sur la capacité de NOTRE SOCIÉTÉ à comprendre le bien fondé à soutenir intellectuellement, moralement, économiquement, si ce n’est physiquement, une DÉFENSE NATIONALE et EUROPÉENNE. Il ne sert à rien de deviser sur un quelconque droit international – qui permettrait la pacification du monde - s’il n’existe une épée pour le faire respecter.

    Les Armées ne peuvent, cependant à elles seules, ni incarner, ni faire comprendre cette tâche désormais GLOBALE qu’est la défense du pays. Le sens du forum à venir, comme celui de la prochaine Journée du Réserviste, est de diffuser ce nécessaire esprit de défense au sein de la société. Les enseignants, ici, sont en ligne juste derrière les familles.

    Pendant trop longtemps, l’Éducation nationale s’est définie en dehors de cette problématique, affichant une conception éducative qu’elle voulait fondamentalement opposé au modèle éducatif militaire. Elle oubliait ainsi l’histoire de ses origines, se réfugiant derrière une "Éducation civique" dont le discours normatif était inadapté à la réalité vécue des élèves, allant jusqu'à se fourvoyer sur des chemins idéologiques lui faisant confondre l’intérêt supérieur du pays avec celui de partis politiques.

    Aujourd’hui, les temps changent et avec eux les regards. Il n’y a plus de honte à s’intéresser aux choses de la Défense au sein de l’École, et les demandes politique comme sociale sont fortes. Reste seulement à trouver en plus grand nombre celles et ceux qui sauront expliquer et faire vivre cet esprit de Défense. Il n’est pas rare de rencontrer aujourd’hui des professeurs réservistes (1).

    Pour avoir servi, lui-même, comme officier au sein de la Réserve opérationnelle de l’Armée de Terre, l’auteur de ce blog invite ses collègues enseignants des collèges et du lycée de Combs-la-Ville à venir s’inscrire au forum du 8 avril prochain (2). À l’occasion des portes ouvertes du lycée Galilée – le samedi 28 mars 2009 -, l’Enseignant Défense du lycée Galilée tiendra un point d’information avec la Maison du Combattant et du Citoyen et le CIRAT de Melun.


Stage d'Élève Officier de Réserve au IVe Bataillon de l'École Spéciale Militaire de Saint Cyr Coëtquidan. Promotion "Opération Castor", juillet 2005

(1) Les élèves peuvent également servir dans la Réserve opérationnelle à partir de 18 ans.
(2) Inscriptions - dmpa-sdace-bap@sga.defense.gouv.fr
Préciser les nom, prénom, adresse postale, et profession exercée. Si le demandeur est réserviste indiquer armée d'appartenance (Terre, Air, Mer).

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Éducation à la Défense
commenter cet article

commentaires

Ménesglad 10/03/2009 20:11

Suite et fin du message précédent

Mais grâce à des gens tels que vous et à ceux de la blogsphère, nous pourrons peut-être enfin influencer le débat et faire sensiblement évoluer les mentalités et les préjugés hérités d’un regrettable rejet qui est lourd de conséquences pour les générations présentes et à venir.
 
Merci à vous tous de vos encouragements, à monsieur Nguyen pour ce qu’il est et c’est avec plaisir que je viendrai vous voir un jour si vous m’y invitez.
Et à tous les élèves du Lycée Galilée, vous qui avez la chance de pouvoir y étudier.
 
Avec mes pensées les plus sincères et les plus amicales
 
Pascal Delaunay

Ménesglad 09/03/2009 20:09

A l’attention des professeurs et élèves du Lycée Galilée, à M. Nguyen et le blog Défense et Démocratie.
 
 
Je vous remercie du fond du cœur pour le commentaire que vous avez laissé sur mon blog. J’en suis très flatté et très honoré. C’est une des grandes qualités du Net, permettre des rencontres qui ne se seraient jamais faites autrement et créer des liens, des échanges d’idées qui peuvent s’enrichir au fil du temps.
 
J’ai été, bien sûr, visiter le site du Lycée Galilée que M. Nguyen à eu la gentillesse de me communiquer et j’y découvre un établissement très dynamique et riche de nombreuses activités culturelles avec une orientation résolument européenne à laquelle je suis sensible ; se sentir fier d’être français, avoir envie de défendre la France et les valeurs de la République n’empêche pas, au contraire, de se positionner de manière résolument européenne pour appréhender l’avenir à la mesure des enjeux et défis qui nous attendent dans ce monde où les « rivalités mimétiques », comme dirait René Girard, sont en constante mutation.
 
Un Lycée qui n’hésite pas non plus à parler « d’excellence », donc implicitement de « mérite » de « dépassement » de soi au sens le plus constructif du terme, ce qui est le meilleur gage « d’égalité républicaine », à l’encontre, paradoxalement, d’un « égalitarisme » primaire producteur d’inégalités et de médiocrité. S’élever demande un perpétuel combat contre soi-même, le goût de l’effort, de la curiosité, de l’intelligence et c'est le meilleur gage d’un humanisme lucide et réaliste : « Il faut être fort psychologiquement et physiquement pour être utile », dit une devise en Arts Martiaux…
Encore une fois, suivant la grande loi des paradoxes, comme vous me le disiez, ce ne sont pas les plus « antifascistes » et les plus « pacifistes » qui défendent le mieux la Liberté et s’opposent le plus efficacement aux « fascismes de tous bords » : certaines attitudes et idéologies ne font qu’attiser la violence qu’elles prétendent naïvement combattre.
 
Un Lycée dans la droite ligne d’une véritable conception républicaine qui devrait être celle de tous les Lycées, collèges et Ecole primaires de France pour garantir à chacun la possibilité de devenir un « citoyen de la République » à part entière, au-delà de toute appartenance raciale, religieuse ou communautaire, grâce au savoir, aux règles et à l’apprentissage d’un véritable esprit critique dont l’Histoire de France a été la source la plus remarquable.
 
Je vois, à ma grande surprise, qu’il s’y trouve une activité Théâtre extrêmement importante.
Passionné de Shakespeare, j’ai écrit mes premières pièces, dont certaines en alexandrins, à l’âge de 23 ans ; j’en ai joué et monté certaines. En raison de mon éclectisme artistique, le rôle du Fou – mi-philosophe mi-saltimbanque -- fut pour moi une révélation dans Le Roi Lear et influença énormément mon écriture, mon personnage, et le Ménestrel de mon blog en est directement inspiré.
Je découvre que les élèves ont un concours d’écriture où ils peuvent aussi choisir de s’exprimer en vers. Si cela peut vous encourager, vous en trouverez quelques uns sur mon blog, dans la catégorie Le Chant du Ménestrel qui résume d’une certaine manière ma démarche artistique et aujourd’hui celle de Ménestrel et Gladiateur, les deux faces complémentaires et indissociables d’un même personnage et d’une certaine conception de la vie : car l’Art, la Culture et la Beauté du monde, comme la justice et l’humanisme, ne peuvent exister et être protégés des rustres et des soudards sans le glaive et l’inébranlable volonté de s’en servir, même à contrecœur ; ce qui est exactement le sujet et l’enjeu de l’Esprit de Défense auquel nous souscrivons tous.
 
Issu d’un milieu d’enseignants, je travaille en effet moi-même dans l’éducation avec des horaires qui m’ont permis de réaliser mes nombreuses activités et je suis tous les jours confronté, comme beaucoup d’entre vous, aux problèmes de démission, de lâcheté, de relativisme en matière « d’autorité » ; je rêverais de pouvoir enseigner dans un Lycée tel que le vôtre. Là où je suis, à Paris, parler d’Esprit Défense, de valeurs militaires, de mémoire, de héros, d’histoire militaire, d’honneur et de Patrie est un tabou encore insurmontable.
 
 

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives