8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 08:13
DU SOUVENIR À L'ENGAGEMENT: LE LIEN ARMÉE-NATION AU LYCÉE GALILÉE

   
    L’hommage au sacrifice pour la liberté

    Il y a 64 ans, se terminait le conflit le plus dévastateur et le plus meurtrier de toute l’Histoire européenne. Au-delà des aspects spectaculaires et directement visibles de la guerre, cependant, c’est le visage même du monde et de nos vieilles nations européennes qui a été transformé. Encore de nos jours - et alors que l’événement se fond désormais dans les pages “jaunies” des manuels d’Histoire -, les répercussions géopolitiques, idéologiques, juridiques, technologiques et morales de la Deuxième Guerre mondiale sont encore bien présentes.

    Le rapport à la guerre et à la nation, pour ne prendre que ces exemples, a été ainsi complètement et durablement transformé par cette guerre qui, plus que la Grande Guerre, fut l’archétype de la guerre totale. Alors que les nations européennes se caractérisèrent durant des siècles par leur agressivité guerrière, elles refusent désormais – à partir de 1945 – l’idée même de la guerre fut-elle JUSTE. Que la Bundeswehr n’ait plus rien à voir avec la Wehrmacht d’Hitler est, évidemment, une très bonne chose. Qu'elle soit coupée des réalités opérationnelles depuis 1945 – nonobstant le timide et récent engagement afghan -, qu'elle soit inhibée du fait de son Histoire, partant incapable de défendre une Europe démocratique et enfin apaisée n’est, en revanche, pas un signe de bonne santé morale. Cela est préoccupant pour le temps présent comme pour l’avenir.

    Sans atteindre le même degré d’inhibition, l’Armée française est, elle aussi, emprisonnée dans une culture sociétale qui l'a fait trop souvent douter d’elle-même et de ses missions. Considérée comme une variable d’ajustement budgétaire “naturelle” et systématique, a fortiori en période de crise économique, négligée par une société qui ne comprend pas fondamentalement les enjeux sécuritaires mondiaux, elle glisse dans la schizophrénie. Le lien entre l’Armée et sa Nation d’aujourd’hui ne peut mieux être illustré par l’exemple allemand et français, mais c’est un lien malheureusement tourmenté, qui conduit à la paralysie des meilleurs efforts, reflet de sociétés qui ne s’aiment plus aurait dit le Préfet Michel GUILLOT.

    Toujours est-il qu’en ce jour de recueillement, il nous est interdit de baisser les bras. Alors que le Président Nicolas SARKOZY s’apprête à rendre hommage aux troupes françaises ayant débarqué en Provence (opération Dragoon) - et à notre belle Marine par la même occasion; un événement suffisamment rare en France pour être souligné -, notre blog exprimera une pensée particulièrement forte à l’endroit des millions d’hommes et de femmes qui ont donné leur vie pour prix de la lutte contre le nazisme, et pour notre liberté actuelle. Si ce terrible sacrifice a encore un sens pour nous, le 8 mai 1945 qui vit la capitulation sans condition des forces allemandes, garde alors, encore de nos jours, une valeur exceptionnelle.

Accueil par la Proviseure, Madame SALLES, du Préfet de Seine-et-Marne Michel GUILLOT au Lycée Galilée. Cliquer sur la photographie pour accéder à l'album photographique de la manifestation du 7 mai

    La JNR 2009

    Le Lycée Galilée de Combs-la-Ville a, ainsi, voulu commémorer cette victoire de manière forte, et il y est parvenu. La capitulation allemande sur le front Ouest ayant eu lieu à Reims le 7 mai 1945 - avant d’être signée à nouveau le lendemain à Berlin -, le jeudi 7 mai 2009 nous donna l’occasion de célébrer l’événement à travers la Journée Nationale du Réserviste (1). Si la présence initialement prévue du Général Bruno DARY, Gouverneur militaire de Paris, a finalement été annulée, le Lieutenant-colonel FRANCOIS, commandant la Délégation Militaire Départementale de Seine-et-Marne, et une importante délégation d’officiers de réserve, ont été accueillis par notre établissement scolaire comme cela avait été prévu.

Officiers réservistes au Lycée Galilée. À gauche de Madame Luce LARCADE, Conservatrice du musée de la Maison du Combattant et du Citoyen, le Lieutenant-colonel FRANCOIS (DMD 77)

    L’Office National des Anciens Combattants et victimes de guerre (ONAC) était également représenté par son Directeur départemental, M. Dominique BUTTE, qui, au cours d'une brève allocution présenta une belle exposition sur "La Citoyenneté". Prévue pour une journée seulement, cette exposition organisée par l'ONAC a été prolongée d’une semaine à la demande de Madame SALLES, Proviseure du lycée, qui en a tout de suite appréciée la qualité. Elle sera installée dans le Centre de Documentation et d'Information de l'établissement dans les jours prochains.

De gauche à droite: le Capitaine de vaisseau (R) Thierry GAUROY, le Directeur départemental de l'ONAC M. Dominique BUTTE, l'Inspecteur d'Académie M. Jacques MARCHAL

    Père de trois enfants et chef d’entreprise dans le civil, le Capitaine de réserve Alexis CHEVTZOFF présenta un très solide exposé aux élèves de TS 1, TSTG 2 et 1ère ES 1 sur la Réserve opérationnelle. Présentant dans une perspective historique la notion de réserve militaire, il en décrivit l'évolution jusqu'à nos jours. Nos élèves purent à la fois se faire une idée du service militaire sur le temps long, comme ils furent précisément renseignés sur la démarche d’engagement dans la réserve opérationnelle actuelle. L’exposé - entrecoupé de films et visiblement bien rodé par un spécialiste du management ainsi qu’un bon connaisseur des relations humaines - fut relayé par un Adjudant-chef du Centre d’Information et de Recrutement de l’Armée de Terre de Melun (CIRAT), qui présenta, à son tour, la spécificité du métier militaire ainsi que la procédure d’engagement pour celles et ceux qui seraient éventuellement intéressés par une carrière, cette fois, dans l’Armée d’active.

    Très remarquée également, l'intervention du Capitaine de vaisseau (R) Thierry GAUROY, sur la valeur de l’engagement dans les Réserves opérationnelle et citoyenne, avant l’arrivée du Député Maire de Combs-la-Ville, M. Guy GEOFFROY, suivi quelques minutes plus tard de l’Inspecteur d’Académie, M. Jacques MARCHAL, et du Préfet de Seine-et-Marne, M. Michel GUILLOT.

Allocution du Député Maire de Combs-la-Ville, M. Guy GEOFFROY

    Les discours de Guy GEOFFROY et de Michel GUILLOT furent de véritables messages d’Éducation civique directement adressées au public lycéen présent. Toujours aussi vif, dynamique et précis, parlant sans notes devant son auditoire comme à son habitude, le Député Maire de Combs-la-Ville insista sur l’idée du renouvellement immuable des générations, celui-ci portant naturellement en lui – mais pas forcément consciemment - l’importance du Souvenir.

Allocution du Préfet de Seine-et-Marne, M. Michel GUILLOT
   
    Dans des mots aussi simples que forts, le Préfet GUILLOT - dont l’un des fils est militaire, et sert actuellement en Afghanistan – exprima l’idée qu’une société ne pouvait pas évoluer si elle ne s’aimait pas. Il rappela ainsi que la République c’est avant tout la volonté de construire quelque chose en commun, des valeurs suffisamment solides pour que tous s’y retrouvent au-delà des opinions privées.

Illustration du lien entre l'Armée et sa Nation au Lycée Galilée: le camion d'exposition et d'information sur les carrières dans l'Armée de Terre à l'entrée de l'établissement scolaire

Pendant que les personnalités officielles s’exprimaient, l’Adjudant LAROCHE du CIRAT de Melun, à bord de son véhicule d’exposition, recevait à l’entrée du lycée d’autres élèves en quête d’information diverses sur l’Armée de Terre: un métier, 400 spécialités

    L’Enseignant Défense remercie, donc, toutes celles et tous ceux qui ont rendu possible un tel moment. Le temps d’une après-midi, le Lycée Galilée fut pleinement l’École de la République, rassemblant à la fois l’Armée d’active et celle de réserve au sein de la communauté scolaire. Cet instant fut aussi un trait d’union intergénérationel dédié au souvenir du 8 mai 1945, dans le soucis permanent d’expliquer le présent aux élèves à travers des discours résolument tournés vers l’avenir. Une chose impensable dans notre lycée quelques années auparavant. Rompant avec la frilosité, le Lycée Galilée affirme, enfin, une nouvelle dimension faite à la fois d’excellence scolaire et de fierté nationale.

Madame Marie-Martine SALLES, Proviseure du Lycée Galilée
   
    Nous n’aurions pu terminer ce propos sans adresser également une attention particulière ainsi que de très vifs remerciements à Madame la Proviseure Marie-Martine SALLES qui, par son ouverture d’esprit, son écoute, et sa compréhension étendue des enjeux, a grandement facilité notre action. Notre blog dira aussi, en ce 8 mai, sa fierté de sa Proviseure et de son nouveau Lycée.

(1) Lire à ce sujet l'article de Delphine CHAYET, "L'Armée veut recruter 20 000 réservistes d'ici à 2015", in Le Figaro du jeudi 7 mai 2009.

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Éducation à la Défense
commenter cet article

commentaires

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives