18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 17:53

BBC.jpg

Le Général de GAULLE dans un studio de la BBC en 1940 (source photographique - Le Figaro)

 

Le front enfoncé, les armées alliées en déroute, les troupes allemandes défilant à Paris, les populations fuyant sur les routes, mitraillées par les avions allemands, les stukas qui plongent sur leurs victimes toutes sirènes hurlantes… C’est la Débâcle.

 

Le gouvernement français vient d’arriver à Bordeaux. Le président du conseil Paul Reynaud est au bord de l’épuisement au physique comme au moral. Il est mal conseillé par sa maîtresse. Les grands chefs militaires, le Maréchal Pétain en tête, le presse d’arrêter les combats. Quelques membres du gouvernement s’y opposent. Parmi eux un général à titre temporaire que Paul Reynaud a fait secrétaire d’état à la guerre. C’est le général de Gaulle, connu pour ses écrits où il proposait la création d’un corps blindé et mécanisé. Il est par ailleurs le seul a pouvoir faire état de succès pendant les combats, c’est la contre-attaque de Moncornet. Paul Reynaud est à bout de force il démissionne. Le Maréchal Pétain le remplace, et le 17 juin, fait un discours où il annonce “qu’il fait don de sa personne en France et qu’il prend contact avec l’ennemi pour cesser les combats.

 

J’avais 9 ans à l’époque, j’habitais un petit village poitevin où le seul poste radio avait été installé dans la rue. J’entends encore la voix chevrotante de ce vieillard de 84 ans dire “il faut cesser les combats”. La foule qui se pressait, pleurait mais approuvait cette position qui semblait si raisonnable.

 

De Gaulle qui était rentré de Londres où il avait pris contact avec Churchill, tenant compte du changement de gouvernement décida de retourner à Londres avec le même avion et la complicité du général anglais Spears. Accueilli par le Premier ministre britannique, il obtint l’autorisation de parler à la BBC. Ce fut l’appel du 18 juin fait par un homme seul qui invitait a poursuivre la lutte, à résister, à espérer. C’est le début d’un destin exceptionnel au service de la France.

 

C’est pourquoi la Maison du Combattant et du Citoyen de Combs-la-Ville organisera une exposition sur « le général De Gaulle » du 11 novembre au 1er décembre 2010, à l’Hôtel de ville.

 

Inspection-FFL--Londres----14-juillet-1940.jpg

Lorsque le Général de GAULLE inspecte ce détachement à Londres, le 14 juillet 1940, les Forces Françaises Libres (FFL) ne sont que 7000 hommes. Cependant, ces soldats représentent une formidable espérance qui ne s'éteint pas en ces jours sombres pour la France (source photographique - Le Figaro)

 

Message-Auzanneau-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Général (2S) Serge Auzanneau - dans Agenda-Commémorations
commenter cet article

commentaires

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives