30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 14:49

 

AMX-Leclerc.jpg

Les élèves de la 1ère ES2 découvre le char de combat AMX Leclerc

 

Le jeudi 29 novembre 2012, le Lycée Galilée organisait une nouvelle visite au 501e Régiment de Chars de combat de Mourmelon (501e RCC). Action pédagogique annuelle désormais bien rodée, 50 lycéens de 1ère ES (1) encadrés par M. Nghia NGUYEN et Melle Aurore GILLET, tous deux professeurs relais Défense (2), ainsi que Mme Sophie CRISPO, CPE, et Mme Laurence DELY, infirmière scolaire, ont vécu une immersion d’une journée dans une unité de combat située à un peu plus de deux heures de route de leur établissement.

 

Pris en main, dès leur arrivée, par l’Adjudant-chef Patrick GOUJON, les élèves ont pu découvrir le char de combat AMX Leclerc en présentation dynamique avec, notamment, une spectaculaire manoeuvre de freinage. En dépit d’une température bien froide, qui a pu leur faire comprendre les caractérisitiques de “rusticité” et de vie en extérieur de l’engagement militaire, les lycéens et les lycéennes ont suivi avec le plus grand intérêt la présentation de l’engin blindé par son équipage, avant de s’essayer au système de simulateur de tir canon NEXTER/THALES. La visite de la zone technique du Quartier Delestraint fut, par la suite, une occasion également unique pour eux de découvrir les principaux véhicules blindés à roues de l’Armée de Terre: le VBL, le VAB et le VBCI.

 

Flora-et-Quentin.jpgExplication du tir canon à partir d'un simulateur

Seance-pompes.jpgMise dans l'ambiance pour les volontaires... Par cet exercice physique inattendu (le froid en plus...), le MDL PODLAZIEWIEZ expliquait l'exigence physique du métier de militaire

1ES1.jpgL'intérêt des lycéens devant les démonstrations dynamiques ne s'est pas démenti

 

La table ronde organisée avec des personnels ayant tous participé à des opérations extérieures (OPEX), notamment en Afghanistan, permit d’aborder le deuxième volet de l’action pédagogique destiné - après la découverte des matériels (3) – à faire comprendre aux jeunes la réalité de l’engagement militaire. En partant de leur situation personnelle, et avec des mots aussi naturels que justes, l’Adjudant-chef GOUJON, le Maréchal des logis-chef Gaëtan PLANQUETTE et le Maréchal des logis Romain PODLAZIEWIEZ ont répondu à de nombreuses questions qui portaient sur les caractéristiques de leur métier, ses exigences physiques mais aussi mentales et morales, leurs expériences, leurs peurs, la gestion de leur vie familiale… Ce fut un moment particulièrement fort, qui permit aux lycéens - avec la visite d’une compagnie (chambres, bureaux, locaux communs) - de se faire une idée de la vie et du quotidien d’un soldat.

 

Cette rencontre entre la communauté éducative et celle de Défense se termina sur un parcours d’obstacles (4). Représentative de ce qu’un combattant pourrait rencontrer sur le terrain, à travers 20 obstacles échelonnés sur 500 mètres, cette dernière présentation soulignait l’exigence physique permanente, et dans la durée, pour tout militaire. Une culture du goût de l’effort et de l’endurance destinée à préparer nos soldats à affronter des situations exceptionnelles à n’importe quel moment.

 

À l’issue de cette journée exceptionnelle, et au nom de sa Proviseure Madame Marie-Martine SALLES, l’Enseignant Défense du Lycée Galilée remit au Colonel Emmanuel CHARPY, Chef de corps du 501e RCC, un encadrement photographique multivues dédicacé, rappelant le passage d’autres lycéens au régiment l’année précédente.

 

(1) Dans cet effectif étaient aussi présents d’autres élèves du lycée ayant fait part de leur intérêt à venir se joindre à cette rencontre.

(2) Enseignante d’Anglais, Melle Aurore GILLET est aussi le relais Défense du Collège Robert DOISNEAU de Montrouge. Le lundi 26 novembre dernier, elle emmena une de ses classes aider les bénévoles de l'association Solidarité Défense pour confectionner les colis de Noël pour les soldats.

(3) Partie concrète et la plus stimulante pour les élèves, la présentation comme la manipulation des matériels et des armements a aussi pour objectif de leur faire comprendre la dimension technique et le coût nécessaire de la Défense d’aujourd’hui.

(4) C’est ainsi que l’on appelle de nos jours l’ancien “parcours du combattant” même si la nature des épreuves physiques, elle, n’a pas changé.

 

Char-Panther.jpg

D'un atelier à un autre, les lycéens ont pu observer de nombreux modèles de chars anciens exposés dans le Quartier Delestraint. Ici, un char allemand Panther de la Deuxième Guerre mondiale, dont l'enduit antimagnétique Zimmerit est encore nettement visible sur le blindage

 

Groupe Facebook 2


Logo Bleuet

 

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Comptes rendus
commenter cet article

commentaires

dallet 18/10/2014 08:41

Je vais faire le lien entre mon lycée Louis Bascan de Rambouillet et la Défense Nationale, la communication m'a été faite par le Proviseur et l'Inspecteur Pédagogique Régional d'histoire-géographie. Donc je m'informe en attendant le retour des vacances, où je vais avoir RV avec mes supérieurs. J'ai déjà recensé des élèves intéressés.

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives