9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 19:16

LA VALEUR DE L'ENGAGEMENT

 

Afghanistan - Lundi 23 août 2010, le Lieutenant Lorenzo MEZZASALMA et le Caporal Jean-Nicolas PANEZYCK du 21e RIMa sont tués au combat lors de l’opération Hermes Burrow. Âgé de 43 ans, le Lieutenant MEZZASALMA était marié et père de deux enfants. Le Caporal PANEZYCK était célibataire. Le même jour, au cours de la même opération, trois soldats du 21e RIMa sont blessés par des tirs fratricides.

 

France (Recy) – Mardi 24 août 2010, un gendarme de la Brigade motorisée de Saint-Quentin se tue en tentant d’interpeller un automobiliste en excès de vitesse. Âgé de 34 ans, il était père de trois enfants.  

 

Liban - Mardi 24 août 2010, l’Adjudant-chef Richard GUILLOTEAU du 40e RA, servant au sein de la FINUL, meurt écrasé sous son VAB. Il était âgé de 46 ans, et laisse derrière lui une épouse et trois enfants.

 

France (Evires) – Dimanche 29 août 2010, un gendarme de la brigade motorisée d’Annecy se tue en poursuivant un motard contrôlé en excès de vitesse. Il était marié et père de deux enfants.

 

Afghanistan - Lundi 30 août 2010, l’Adjudant Hervé ENAUX du 35e RI meurt écrasé par son VAB. Âgé de 35 ans, il était marié et père d’un enfant.

 

Liban – Mardi 7 septembre 2010, le Caporal François FRADET du 3e RG opérant au sein de la FINUL est tué dans un accident. Il meurt écrasé par son tracteur-chargeur. Âgé de 29 ans, il était père d’un enfant.

 

France (Melun) – Dimanche 5 septembre 2010, le Lieutenant de police Nicolas DEBARGE de la BAC de Melun se noye en tentant de sauver un automobiliste tombé dans la Seine. Pompier volontaire avant de devenir policier, il avait 25 ans et laisse derrière lui une compagne.

 

L’actualité de ces deux dernières semaines ne peut mieux illustrer la dangerosité et le sacrifice qu’exigent les métiers de ceux qui ont en charge notre sécurité. Que cela soit à l’échelle du monde ou à l'échelle de nos communes, dans des circonstances et des contextes très différents, des hommes courent des risques mortels, et meurent en laissant trop souvent une épouse, une compagne et des enfants derrière eux. D’autres, n’ayant pas eu le temps de fonder une famille, sont fauchés dans la fleur de l’âge. Au-delà de la diversité des situations et des personnes, qu’ils soient soldats, gendarmes ou policiers, qu’ils l’expriment à la façon d’un deuxième classe ou d’un général, tous ont en commun un idéal d’engagement qui, seul, peut faire accepter de tels risques et un tel sacrifice. Ils se sont engagés en connaissance de cause mais cela est loin d'être suffisant, car un contrat d'engagement ne parlera jamais d'abnégation ni d'héroïsme, et aucun salaire ne justifiera le sacrifice d'une vie. Cela s'appelle une vocation.

 

Groupe-Facebook.jpg

5

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Éditorial
commenter cet article

commentaires

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives