30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 07:06

Armed-Forces-Day-UK-2012.jpg  

Sur le modèle de ce qui se fait aux Etats-Unis, quoique beaucoup plus récent, un Armed Forces Day a été institué annuellement en Grande-Bretagne. D’abord destinée aux vétérans (Veterans Day) dès 2006, cette manifestation publique qui se tient le quatrième samedi du mois de juin a depuis été étendue à l’ensemble des forces armées, devenant l’Armed Forces Day en 2009. L’année précédente un fait divers avait profondément choqué l’opinion britannique. Des militaires de la RAF avaient été insultés à Peterborough par des opposants à la guerre en Irak, ce qui avait conduit les autorités militaires à interdire toute sortie en public en uniforme. L’année suivante, en mars, d’autres militaires de retour d’Afghanistan étaient également insultés, au cours d’une parade dans la ville de Luton, par cinq musulmans (depuis condamnés en justice). 2009 n’était pas non plus une année indifférente, l’Armée anglaise subissant ses pertes les plus lourdes en Afghanistan depuis le début de ce deuxième conflit (1). Partant, une mobilisation médiatique en faveur de l’Armée - menée par The Sunday Telegraph - finit par aboutir à la transformation du Veteran Day en Armed Forces Day.


Depuis, ce jour des Forces armées consiste en un hommage national rendu à l’Army, la Royal Navy, la Royal Air Force ainsi qu’aux vétérans de toutes les guerres à travers de multiples événements (défilés, portes ouvertes, remises de décorations…) (2). Une ville est plus particulièrement mise à l’honneur au cours des célébrations: Chatham en 2009, Cardiff en 2010, Edinburgh en 2011, Plymouth en 2012.


Dans un contexte de crise budgétaire beaucoup plus sensible qu’en France, l’Armée britannique a contribué à deux coalitions majeures lors de la dernière décennie, et l’effort militaire a été particulièrement important. D’abord en Irak où 179 soldats sont tombés (3) et, surtout, en Afghanistan où la contribution anglaise est autrement plus importante que la notre avec, à ce jour, 419 soldats tombés dont plusieurs femmes. Si 2011 a été l’année la plus meurtrière au « Royaume de l’insolence » pour l’engagement français - avec 26 tués -, l’Armée anglaise perdait la même année 46 des siens. En juin 2012, le chiffre des pertes anglaises s’élève à 25 soldats tombés dans les combats, les embuscades et  les attaques "green on blue". Les blessés de guerre sont également beaucoup plus nombreux et visibles Outre-Manche.

 

(1) En Afghanistan, les pertes humaines ont augmenté de manière très sensible passant de 3 morts en 2002 à 108 en 2009, année la plus meurtrière avec 2010 (103 morts). 

(2) Consulter aussi le site "Palace barracks".

(3) 2003, date du début de l’intervention aux côtés des Américains, aura été l’année la plus meurtrière avec 53 morts soit presque 30% des pertes sur l'ensemble du conflit.

 

UK Armed forces day

 

UK Fatalities

 

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Agenda-Commémorations
commenter cet article

commentaires

Spearhead 02/07/2012 17:55


"Right or wrong, my country!"

November Bravo 01/07/2012 13:25


faut tout de meme pas oublier trafalgar!

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives