30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 06:46

LA LÉGION ÉTRANGÈRE CÉLÈBRE LE 147e ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE CAMERONE 

Camerone-2010.jpg

 

La Légion étrangère naît d’une ordonnance du Roi Louis-Philippe du 9 mars 1831. Recrutant à l’origine des non-Français qui avaient vocation à être envoyés outre-mer, elle est, depuis, devenue un véritable mythe dans le monde international des combattants. Ayant participé à toutes les guerres depuis sa création, ayant perdu des milliers de ses soldats, “devenus Français non par le sang reçu mais par le sang versé” pour reprendre l’expression de l’écrivain Paul BONNECARRÈRE, la Légion étrangère est aujourd’hui reconnaissable de tous. Képis blancs, bérets verts, musique (le fameux “Boudin”), marche de 88 pas/minutes lors des défilés, couleurs verte et rouge, en sont devenus les signes distinctifs au sein même des forces armées françaises.


D’une image de réprouvés, de déclassés sociaux, et d’hommes au passé trouble, le corps a su, au fil du temps et des combats, s’imposer comme une véritable troupe d’élite dont la discipline et le professionnalisme se sont forgés au sein d’une cohésion hors du commun et de traditions bien ancrées. Devenir légionnaire aujourd’hui reste un engagement difficile. De nombreux étrangers et Français continuent de se présenter, mais les conditions de recrutement sont devenues juridiquement comme intellectuellement plus sévères. Quant au plan physique, la formation d’un légionnaire reste toujours aussi exigente par rapport à la moyenne du reste de l’armée, à l’exception des unités qui sont envoyées au combat en Afghanistan, et qui reçoivent également un entraînement poussé.


Parmi ces unités, nous pouvons compter le 27e BCA d’Annecy et le 8e RPIMa de Castres, qui se joindront à leurs camarades légionnaires, demain au Quartier Viénot à Aubagne, à l’occasion du 147e anniversaire de la bataille de Camerone. C’est sur le thème de la fraternité d’armes que légionnaires, chasseurs alpins et marsouins parachutistes – qui ont combattu récemment ensemble en Afghanistan - commémoreront cette bataille de l’expédition française au Mexique (1861-1867).


Le 30 avril 1863, la 3e Compagnie du Régiment Étranger, commandée par le Capitaine Jean DANJOU et forte de 65 hommes, est submergée au cours d’une mission de reconnaissance par 2000 soldats mexicains (1200 fantassins et 800 cavaliers). Le combat eut lieu dans une hacienda proche du village de Camerone de Tejeda, et dura une journée entière au cours de laquelle les légionnaires repoussèrent toutes les attaques, et chargèrent à la baïonnette une fois qu’ils eurent épuisé leurs munitions. DANJOU fut tué ainsi que son officier en second et la moitié des légionnaires. Camerone est devenu, depuis, le symbole du courage et de la loyauté légionnaires. À ce titre, l’événement est fêté chaque année dans toutes les unités de la Légion étrangère.


Ce 147e anniversaire de la bataille de Camerone sera présidé aujourd'hui, à Aubagne, par M. Hubert Falco, Secrétaire d’État à la Défense et aux anciens combattants et par le Général d’armée Elrick Irastorza (CEMAT). Le Général de brigade Alain BOUQUIN commandera la prise d’armes.

Groupe-Facebook.jpg

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Éducation à la Défense
commenter cet article

commentaires

pregnancy symptoms 09/10/2014 13:58

I do understand the hardships you guys have been facing. Of course it must be another day at the office. My uncle is a military veteran. He has told me several interesting tales about the war fields and camps.

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives