12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 10:39

 Adjudant-CLEMENT-1.jpg

 

Le mardi 11 janvier 2011, l’Enseignant Défense du Lycée Galilée a accueilli l’Adjudant Laurent CLEMENT de l’unité N-TECH du Groupement de Gendarmerie Nationale de Seine-et-Marne. L’objectif de cette rencontre était de sensibiliser les classes de 2nde 6 et de 1ère S2 (50 élèves au total) aux questions des risques liés au cyberespace et à l’utilisation d’INTERNET.

 

Spécialiste de cybercriminalité, expert en analyse des matériels informatiques (notamment les disques durs) et des réseaux, l’Adjudant CLEMENT participe quotidiennement à de très nombreuses enquêtes, qui l’ont, notamment, amené à s’intéresser aux publics scolaires. La qualité de son exposé, les exemples particulièrements concrets qui lui ont permis d’illustrer son propos, ont beaucoup intéressé les lycéens à en juger par les nombreuses questions.

 

Privilégiant la question des blogs et des réseaux sociaux, le sous-officier ne pouvait mieux toucher ce jeune public. Sur un ton juste soulignant les menaces réelles sans pour autant verser dans une crainte irraisonnée, il a abordé les thèmes de l’agression sexuelle, du vol de données, de l’usurpation d’identité, du harcèlement… À partir d’un exemple d'enquête, le gendarme a présenté un blog particulièrement fréquenté par de jeunes garçons, dont l’auteur réel (un homme mûr) se faisait passer pour une adolescente, photographies suggestives à l’appui. Il a aussi insisté sur le fait qu’une enquête en apparence localisée sur la Seine-et-Marne pouvait, avec les facilités offertes par l’INTERNET, avoir des implications géographiques beaucoup plus larges. Mettant en exergue le réseau social Facebook, l’Adjudant CLEMENT a aussi donné aux élèves dix recommandations essentielles afin de se protéger, à défaut d'avoir pensé à paramétrer les 55 mesures de confidentialité de tout compte sur ce site.

 

Adjudant-CLEMENT-3.jpg

 

Au même titre que l’ “Intelligence économique” (1), la cybercriminalité est un thème dont on entend beaucoup parler dans les médias, qui mobilise des structures spécialisées, mais qui ne semble pas faire l’objet d’une sensibilisation concrète dans l’enseignement secondaire. Pourtant, ce sont deux aspects fondamentaux de notre Défense globale aux côtés de la Défense au sens militaire stricto sensu. La cybercriminalité renvoie à des notions de cyberdéfense et de cyberprotection d’abord à l’échelle des individus. Lorsque les citoyens comprennent la nécessité de se protéger jusque dans leur intimité, ils opèrent un premier pas vers une Défense élargie à l’ensemble de la société. Bref, il nous a semblé essentiel d’en parler à nos jeunes esprits.

 

Acteur de terrain de premier ordre, la Gendarmerie nationale forme ses enquêteurs à la mesure d’un large spectre de menaces. Ces dernières évoluant rapidement, le Centre National de Formation de la Police Judiciaire (CNFPJ), installé dans l’École de Gendarmerie de Fontainebleau depuis 1987, offre des formations continues et d’expertise aux gendarmes exerçant une activité de police judiciaire. Certaines de ces formations sont réalisées en partenariat avec des structures universitaires, et constituent de véritables cursus diplômants. C’est le cas, notamment, des personnels N-TECH dédiés à la lutte contre la cybercriminalité depuis le début des années 2000.


L’Enseignant Défense remercie l’Adjudant CLEMENT, dont l’intervention montre la polyvalence de la Gendarmerie que ce soit dans l’action contre le crime et la délinquance, ou la prévention et la formation en direction des plus jeunes. Une intervention qui illustre, une fois de plus, tout l’intérêt que la communauté éducative trouvera à travailler avec la Défense pour la protection de tous.


(1) L’Enseignant Défense consacrera une sensibilisation sur ce thème la semaine prochaine auprès de deux classes de Terminale.

 

Adjudant-CLEMENT-2.jpg


FREMM---Message-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Éducation à la Défense
commenter cet article

commentaires

Élisa 28/01/2011 10:38



réponse à  lubin. Si tu vois pas le rapport c’est que t as mal lu. Mais c'est vrai qu'en bourrage de crane on s'y connait dans l'education nationale. je garde souvenir de
profs qui parlaient com=e vous et qui faisez plus de politique que de français ou d'histoire pendant leurs cours. magistrale respect qu'ils avaient de leurs éleves...



Rico 24/01/2011 13:04



"le colossal budget militaire", "la bombe atomique"... quant on sait ce que l'armee a déguste en coupes budgetaires ces derniers temps.... ca sent encore le pacisfisme a plein nez. celui qui
comprend rien a la marche du monde. il y aura toujours des bombes atomiques et pire encore tant qu'il y aura des gens pour écrire des betises pareilles!!!!



Enseignant Défense 28/01/2011 08:27



Le vrai bourrage de crâne, Lubin, c'est l'ignorance en l'occurence celle qui méconnaît les évolutions d'une Défense définie de nos jours comme "globale" dans un
contexte mondialisé. À moins de méconnaître fondamentalement ce qu'est la puissance dans le monde d'aujourd'hui, et quels en sont les éléments constitutifs ou interagissants on ne peut parler
comme vous le faites. Une bonne lecture à l'occasion: le dernier Livre blanc sur la Défense. Vous verrez que nos lycéens ne sont pas si mal traités que cela, bien au contraire.



Lubin 23/01/2011 10:20



On ne voit pas bien le rapport qui existe entre l'intelligence économique et le colossal budget militaire de la France, entre l'espionnage économique et la bombe atomique. Les lycéens ont quand
même droit à une éducation civique qui ne se ramène pas à du bourrage de crâne.



Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives