18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 21:15

Insigne-Commando-Trepel-copie-1.jpg

 

Alors que le Capitaine Benoît DUPIN tombait hier en vallée d’Alasay, c’est avec tristesse que nous apprenons la mort d’un deuxième militaire français dans la nuit de vendredi à samedi. Un détachement de la Task Force La Fayette déployant une cinquantaine d’hommes a ainsi été pris à partie par des insurgés en nombre important, lors de la fouille de bâtiments dans la vallée de Beadrou au sud de Tagab. Appuyés par des hélicoptères français et américains, nos soldats ont pu se dégager tuant une vingtaine d’ennemis. Au cours du combat, deux officiers mariniers (1) furent cependant touchés. L’un d’entre eux, blessé, est actuellement en cours de rapatriement en France. Le deuxième – le Second-maître (2) Jonathan LEFORT – fut tué lors de l’accrochage.

Second-maitre-Jonathan-LEFORT.jpg

Le Second-maître Jonathan LEFORT

 

Jonathan LEFORT était âgé de 26 ans, il est le 52e soldat français tués en Afghanistan. Il servait comme fusilier marin au sein du Commando Trépel. Le Commando Trépel est l’une des six unités qui constituent ce que l’on appelle les Commandos Marine, autrement dit les forces spéciales de la Marine nationale, l’équivalent des US Navy SEALs aux États-Unis (2). Créés durant le deuxième conflit mondial sur le modèle des commandos britanniques, les Commandos Marine forment des unités de 80 à 100 hommes, qui ont chacune une spécialité. Le Commando Trépel est spécialisé dans l’assaut à la mer et le contre-terrorisme maritime. À ce titre, il intègre dans ces rangs des éléments de l’Escouade de Contre-Terrorisme et de Libération des Otages (ECTLO). La discrète présence du Commando Trépel en Afghanistan est donc vraisemblablement liée à l’enlèvement des deux journalistes de France 3 (Hervé GHESQUIÈRE et Stéphane TAPONIER), le 30 décembre 2009, même si les autorités militaires affirment que l’accrochage de la nuit dernière n’est pas à mettre en relation directe avec cet événement.

 

“Défense et Démocratie” rend hommage au courage, au sacrifice et au dévouement de ces hommes exceptionnels dont faisaient partie le Second-maître LEFORT et le Capitaine DUPIN.

 

(1) Les sous-officiers sont appelés officiers mariniers dans la Marine nationale.

(2) Équivalent sergent.

(3) Les Commandos Jaubert, Monfort, Penfentenyo, Kieffer sont, avec le Commando Trepel, stationnés à Lorient. Le Commando Hubert est stationné à Saint-Mandrier. Dépendants de l’Amiral commandant la force maritime des Fusiliers marins et Commandos (ALFUSCO), ils sont le plus souvent employés par le Commandement des Opérations Spéciales (COS).

 

Groupe Facebook 2

Logo 3

 

IN MEMORIAM

 

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Comptes rendus
commenter cet article

commentaires

mialinette 20/12/2010 12:03



Toutes nos condoléances et pensées à la famille



Ménesglad 19/12/2010 07:27



Je salue la mémoire de ce Commando Marine et de ce Légionnaire tués au combat dans l'indifférence générale ; ils sont aujourd'hui notre seul Honneur.



Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives