8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 19:25

L’embuscade du vendredi 4 septembre dernier – axe Bagram/Nijrab, qui avait frappé un convoi du 3e RIMa et tué les Caporaux NAGUIN et ROUSSELLE - vient de faire une nouvelle victime. Faisant partie des 9 autres soldats blessés dans l’action, le Sergent Johann HIVIN-GÉRARD, très grièvement brûlé, vient de mourir aujourd’hui à l’hôpital militaire de Percy (Clamart, Hauts de-Seine).

Engagé depuis 1999, promu sous-officier en 2004, et vétéran de nombreuses OPEX, le Sergent Johann HIVIN-GÉRARD était marié et père d’un enfant. Son épouse est, actuellement, enceinte d’un deuxième enfant.

Nous nous associons à la douleur de sa femme et de sa famille, comme nous l’avons fait pour les 35 autres militaires français tués en Afghanistan depuis 2001. Ces morts, mais aussi les blessés dont on ne parle pas, la souffrance des familles, nous renforcent dans notre conviction que l’Éducation à la Défense est plus que jamais une nécessité, nonobstant des réflexes antimilitaristes encore perceptibles dans la communauté scolaire.

 La refondation du lien entre la Nation française et ses forces armées est un combat essentiel. Si notre blog parvenait à faire vivre cette Idée à l’échelle d’une petite commune de France, il aura rempli sa mission.

Aux soldats tombés, à leurs camarades blessés et mutilés, aux familles de ceux qui servent en Afghanistan, nous exprimons notre reconnaissance.

Groupe Facebook 2

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Éducation à la Défense
commenter cet article

commentaires

Enseignant Défense 11/11/2009 19:12


Un grand merci à l'ami de notre blog, Ménesglad, pour le temps qu'il a bien voulu accorder à ce débat, ainsi que la qualité de ces interventions.

Cette première phase d'apprentissage au débat a montré aux élèves toute la difficulté d'élaborer une argumentation. Face aux terribles enjeux que nous révèlent l'actualité du monde, une opinion
gratuite et légère ne peut suffire. L'important, quelles que soient vos idées, c'est de les construire sur une base solide de connaissances, mais également de
pouvoir les exprimer au sein d'un raisonnement qui parvienne à élaborer une
logique.

Ce n'est pas facile mais il n'y a aucune raison de ne pas y arriver surtout avec Ménesglad et Thierry GAUROY que je remercie encore une fois pour leur généreuse participation.


Ménesglad 11/11/2009 12:37


En tous cas merci à tous vous jouez bien le jeu.
Essayer cependant, pour la plupart, de mieux construire vos questions et raisonnements, de faire attention à la syntaxe et à l'orthographe... mais Mr Nguyen vous l'a déjà dit.
J'espère que ces réflexions vous inciteront à réfléchir mieux à la Réalité du Monde et justement à éviter que la naïveté de votre jeunesse ne l'emporte sur le raisonnement objectif et mature...
mais je sais que vous me contrer exprès dans cet excercice et que certains sont déjà beaucoup moins naïfs que bien des intellectuels que l'on voit à longueur de temps étaler leurs leurs "belles et
généreuses idées" dans les émissions de télé ou l'important n'est pas la Vérité mais d'avoir l'air "si gentil et humaniste"... au mépris de la Réalité elle-même et des Mécanismes de la Nature
humaine... mais ça, vous l'avez déjà compris... bravo encore pour votre participation.


Ménesglad 11/11/2009 12:30



A Alexsander et Ange


 


J’ai déjà répondu en grande partie à toutes vos questions dans les posts
précédents.


 


La guerre est toujours barbare et primaire, mais elle est parfois inévitable et peut se faire
en limitant la barbarie si l’on a développé un certain sens de l’éthique. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde !


Il ne s’agit pas de « tuer et sacrifier » des soldats pour souder la Nation. La
Nation doit être soudée par des valeurs collectives pour soutenir nos soldats lorsqu’ils risquent leur vie. C’est très différent comme raisonnement.


Non, on ne peut pas régler des conflits avec la seule diplomatie, l’intelligence et la volonté
de paix s’il n’y a pas la Force derrière, je l’ai déjà dit. Ce serait courir au suicide et l’histoire de la Seconde guerre le prouve : les « Accords de Munich » et la paix à
« tout prix » n’ont fait qu’encourager Hitler à nous agresser parce qu’il nous sentait faible. Georges Orwell disait en 41 : « Le pacifisme est objectivement pro-fasciste, car
quand on empêche son pays de se donner les moyens de se défendre on donne mécaniquement l’avantage à l’autre pour nous couper la tête… ». A méditer.


 


Vous dites : « nos soldats ne sont plus des hommes mais des armes… ». Il
faudrait développer ce concept qui renvoie à des doctrines militaire différentes suivant les pays. Encore une fois, qu’étaient-ils alors dans les guerres passées ou on les envoyait par dizaines
de milliers à l’abattoir ? Les considérait-on plus comme des hommes qu’aujourd’hui ? Je ne crois pas. Il faut que vous relisiez l’Histoire des batailles d’autrefois pour comprendre les
progrès qui, dans nos pays, ont été faits à ce point de vue. Justement, plus que jamais et même peut-être trop, à cause de notre hypersensibilité à la violence, on ne supporte plus la mort de nos
soldats ; c’est donc qu’on les considère comme des hommes et non comme des outils que l’on peut jeter sans se poser de questions…


Mais il y a une limite à tout cela : celle de devoir risquer inévitablement sa vie un jour
ou l’autre pour se défendre… et ça, quelques soient les belles considérations philosophiques et humanistes, ça ne changera pas, parce que la Nature humaine est ce qu’elle est, parce que les
Rivalités humaines sont constitutives de l’évolution de l’espèce…. On pourra détailler ces mécanismes-là plus tard…. Toute la sagesse du monde et les bonnes intentions n’ont jamais empêché la
guerre… c’est qu’il doit bien exister une raison fondamentale à cela…. A réfléchir….



Ménesglad 11/11/2009 12:09



A Emeline et Vigita


 


J’ai déjà répondu sur la question de l’expérience des jeunes soldats et je crois au contraire
qu’ils sont parfaitement entraînés. Trop jeunes ? Vous voulez envoyer des hommes de 60 ans ? Je doute qu’ils remplissent les conditions physiques ! D’autre part, autrefois, on
allait encore plus jeune à guerre et avec beaucoup moins d’expérience et d’entrainement puisqu’on servait de chair à canon, ce qui n’est plus le cas dans nos sociétés à nous
aujourd’hui.


La guerre est toujours barbare, certes, mais elle peut l’être plus ou moins. Il y a des lois de
la guerre qui existent. Tout le monde ne les respecte pas. Les Talibans se comportent comme des sauvages et ont même dans certains cas éventré nos soldat parce que s’affranchir de toutes règles
c’est faire peur à l’ennemi ; autrefois, et encore de nos jours dans certaines guerres, on pratique la « terreur » pour obtenir l’avantage psychologique et avoir plus de chance de
gagner en démoralisant l’adversaire par, justement, la « barbarie ». D’autant plus que nous, occidentaux, ne pratiquons plus cette barbarie que l’on s’interdit. Nos opinions publiques
si fragiles ne le supporteraient plus, ce qui en vient parfois à dénoncer certaines de nos bavures de manière exagérées et à nous obliger à nous battre « avec les mains attachées dans le
dos » alors que nos ennemis font ce qu’ils veulent de la manière la plus odieuse. Il faudrait méditer là-dessus….


Vous dites que « protéger la paix et se donner les moyens de la défendre ne veut pas dire
accepter de mourir… ». Ah bon ? Alors si l’ennemi accepte de mourir pour venir vous agresser, vous n’accepterez donc pas de mourir pour défendre vos enfants et votre famille ?
Alors vous mourrez de toute manière et au mieux vous deviendrez des esclaves….



Ménesglad 11/11/2009 11:56



A Andréa et Elma


 


Très bonne argumentation.


Vous dites : « les valeurs positives d’humanisme, d’égalité, de liberté, de justice
finissent toujours par l’emporter, même si cela est plus long… ».


Sauf que vous oublier un léger détail, chères demoiselles. Ces valeurs ne sont pas nées
« spontanément » dans l’esprit de l’homme, elles ne se sont pas développées « spontanément » comme si la logique du monde était d’évoluer « génétiquement » vers le
bien, et elles ne resteront pas « naturellement » si on ne les défend pas. Parce qu’il y a toujours quelqu’un, pour une raison ou une autre, qui a un intérêt à les
combattre.


Vous le dites d’ailleurs vous-mêmes : les luttes sociales ont été également sanglantes,
vous êtes donc en contradiction avec vous-mêmes. Les rivalités sont une des bases de l’existence humaine et elles sont partout, même dans votre vie quotidienne de lycéenne, car tout est lutte et
combat et rien n’est jamais acquis ad eternam.


Les belles valeurs dont vous parler sont issues du judéo-christianisme et de lui seul. Nous
n’en vivons que des versions « laïcisées », elles sont donc à la base religieuses et continuent de l’être de manière dégradée et plus que jamais, même si vous ne vous en apercevez pas.
En tout cas, il a fallu des siècles de sanglantes guerres pour arriver à ce qu’elles existent et il a fallu parfois les défendre jusqu’à la mort. (vous citez vous-même la Seconde guerre fort
justement).


La Révolution française en est un bel exemple, parce que ceux qui détiennent le pouvoir ne l’on
jamais cédé pour que leurs compatriotes se portent mieux, que je sache. Et c’est pareil aujourd’hui. Donc sans combat, pas de progrès de la liberté, et la plupart du temps il demande qu’on se
batte avec des armes. Et quand ce n’est pas le cas, que l’on peut régler les problèmes par la « diplomatie », c’est que de toute manière il a fallu un jour ou l’autre se battre pour en
arriver là et que dans les négociations, le poids des armes, même si on ne le montre pas, joue pour une grande part. Le simple fait de posséder une bonne force de frappe et d’intervention change
la donne d’une négociation devant des pouvoirs belliqueux. Ne pas s’en rendre compte, c’est se voiler la face… D’abord la force (même sans l’utiliser mais sous forme de présence ou de menaces),
ensuite la négociation et c’est valable dans tous les domaines de la vie, même si ça ne plaît à personne de le reconnaître….



Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives