2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 13:42

LE GROUPE FACEBOOK "HOMMAGE AUX FEMMES DE NOS SOLDATS" COMPTE 1000 MEMBRES

 

5

Lancé le vendredi 15 janvier dernier sur le site de réseautage Facebook, notre groupe "Hommage aux Femmes de nos soldats" - jumelle du groupe "Soutenez nos forces armées" -, vient de franchir la barre symbolique des 1000 membres. Ce succès montre que le lien unissant la société à ses forces armées n'est pas mort, loin de là, qu'il peut être encore fédérateur. Notre initiative montre également qu'il reste beaucoup à accomplir pour refonder ce lien dans des champs d'actions nouveaux qui ne demandent qu'à être défrichés.

 

Contrairement à ce qu'en dit Jean-Dominique MERCHET, nous pensons que l'expression "Armée-Nation" ne présuppose pas une extériorité des forces armées à la Nation. Certes, l'association conceptuelle est très souvent employée sans être définie au préalable, ce qui conduit à un certain galvaudage. Elle souligne, cependant, la spécificité d'une relation entre la Nation française et un de ses éléments constitutifs - voire consubstantiel -, comme elle pourrait, par ailleurs, souligner  la relation entre la Nation et l'Éducation, ou autre. Les institutions sont l'émanation d'une culture et d'une Histoire, et ce sont les liens qu'elles entretiennent avec la société qui, au final, constituent la Nation française. Ce que le lien entre l'Armée et la Nation gardera toujours d'unique, en revanche, c'est le sacrifice  ultime et suprême qu'il demande à quelques uns pour la sauvegarde de la vie du plus grand nombre.

 

Le lien Armée-Nation mute parce que la société, les mentalités, la guerre et les forces armées connaissent, elles aussi, de profondes mutations. Ce lien était-il plus fort avant le passage à l'Armée professionnelle? Les Français avaient-ils une meilleure image de leur Armée? Rien n'est moins sûr, mais ce qui semble certain c'est que cette relation entre la Nation et ses forces armées doit être entretenue, confortée, revivifiée et dynamisée pour que l'expression devienne effectivement substance et non un assemblage de mots que le plus grand nombre ne comprend plus. C'est le défi de notre génération - de chaque nouvelle génération -, ce d'autant plus qu'elle rencontre encore la réalité de la guerre.

 

Les familles de nos militaires, aux premiers rangs desquelles se tiennent des femmes dont le courage et le sacrifice au quotidien égalent celui de leur mari ou compagnon, sont aujourd'hui au coeur de cette relation entre la Nation et ses Forces armées devenues professionnelles. C'est en recréant cette solidarité de fond pour les Héroïnes de nos Héros que nous aiderons, entre autres, à mieux faire comprendre à nos contemporains qu'un engagement militaire n'est en aucun cas un contrat professionnel comme un autre. Cette compréhension (empathie?) ne pourra que rendre la société plus solidaire de ses soldats.

 

Merci à toutes celles et tous ceux qui font vivre le groupe "Hommage aux Femmes de nos soldats".


Groupe-Facebook.jpg


Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Éditorial
commenter cet article

commentaires

Roman Cédric 09/05/2010 13:11



M.Nguyen je n'ai pas trouvé l'article sur lequel nous devions écrire lotre au réponse sur la guerre aasymétrique donc je l'écrit sur cet article .


Les citoyens d'aujourd'hui ne sont pas toujours assez informés sur la défense et de son but et voyent que ce que les médias veulent leur montrer . Certains citoyens ne se préocupent pas
de la guerre qui se joue en Afghanisatan car sa ne les touches pas directement mais justement sa les touches car la premiére défense de notre pays est la bas sur le terrain . cette défense
nous permet de vire et méme dévité des attends dnas notre . L'esprit de solidairté qui régne au EU entre l'armée et les citoyens est bien car les citoyens supporte l'armée et comprend le but de
cette guerre alors quand France c'est l'inverse ce sont les citoyens contre l'armée ; les citoyens désapprouve cette guerre méme si les raisons sont plus que logiques .



Thierry GAUROY 02/05/2010 17:15



Chaque jour nous pouvons avoir une pensée pour celles et ceux qui transmettront à leurs enfants l'image d'un père ou d'une mère, qui simplement par respect de son engagement initial, sont
allés jusqu'au sacrifice suprême de leur vie ou de leur santé pour que vive notre Nation Française dans un environnement mondial de paix où la France intervient toujours pour faire baisser la
tension dans les conflits de haute intensité, et où la France se retire quand le conflit redevient de basse intensité. La mission d'un militaire français en opération extérieure ou
intérieure est beaucoup plus qu'un métier, et un tout petit peu moins qu'un sacerdoce, quoi qu'il y ait parfois dans l'esprit de certains, l'idée d'un soutien à la reconstruction du pays après
l'intervention militaire. C'est donc un engagement. C'est pourquoi la mort d'un soldat est toujours beaucoup plus qu'un simple accident du travail, ou qu'un accident de la route.


CV ( R ) Thierry GAUROY Pdt du CCACR 77


 


 



Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives