12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 12:00

P1010442Tiphaine, navigatrice sur l'EC 135, discute avec les lycéens. Cliquer sur la photographie pour accéder à l'album

 

Le Conseil de la Vie Lycéenne (CVL) est une instance présente dans tous les lycées. Constitué de dix élèves élus, de représentants des personnels de la communauté scolaire et de parents d’élèves, présidé par le chef d’établissement, le CVL a pour mission de participer à l’amélioration des conditions de vie au lycée comme aux décisions. Lieu de dialogue et d’échange, le CVL est aussi une représentation de la Démocratie et de la Citoyenneté à l’échelle du lycée, dont il est l'une des représentations légitimes en cas de manifestations extérieures.

 

Dans le cadre de l’inter-CVL du réseau Centre Seine-et-Marne - et autour du Lycée Léonard de Vinci de Melun - s’organise cette année tout un ensemble d’activités de sensibilisation à la Défense. Conduites par M. Alain JUSTEAU, Proviseur-adjoint, ces activités ont débuté le mercredi 2 mars avec l’accueil de plusieurs CVL par la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris (BSPP), stationnée au Fort de Villeneuve-Saint-Georges. À cette occasion, les élèves du CVL de Galilée étaient accompagnés par l’infirmière Laurence DELY, particulièrement engagée sur les questions de secourisme et de préventions diverses depuis plusieurs années au sein du Comité d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté (CESC).

 

Cette sensibilisation à notre Défense s’est poursuivie le mardi 8 mars dernier où, cette fois, encadrés par l’Enseignant Défense du Lycée Galilée, huit élèves du CVL sont allés à la rencontre de la Gendarmerie nationale et de l’Armée de Terre. Le contact avec les gendarmes eut lieu le matin au Fort de Charenton, où une unité d’intervention, et plusieurs équipes cynophiles firent des démonstrations dynamiques: neutralisation de suspects à bord d’une voiture, fouille d’un coffre, recherche de stupéfiants opérée par un maître-chien et son animal, neutralisation d’un suspect par un chien…  À l’image des forces armées, la Gendarmerie est un vaste domaine de spécialités en évolution constante face à des menaces fluides, matérielles comme immatérielles, elles aussi en constante évolution. Le matériel qu’utilisent les gendarmes reflètent ce large spectre d’interventions dont ils sont aujourd’hui capables: matériels anti-émeute à la fois défensif et offensif, protections balistiques diverses (gilets, visières de casque, bouclier…), armes non léthales (Taser, flashball, matraques télescopiques…) mais aussi de véritables armes de guerre (fusil de précision, fusil d’assaut FAMAS, riot gun, Heckler & Koch MP 5, en plus du Sig Sauer) devant la montée d’une délinquance et d’un banditisme qui peuvent être de nos jours d’une violence extrême. À noter également la présentation d’un bélier et d’un bouclier balistique pouvant arrêter des munitions de guerre à courte distance. Les deux matériels, d’un poids très élevé, nécessitent un entraînement physique et sportif régulier pour leur maniement.

 

Point fort de cette matinée, la présentation de l’EUROCOPTER EC 135. Hélicoptère récent, biturbine, l’EC 135 équipe la Gendarmerie nationale et permet des missions très variées comme l’héliportage, l’évacuation (l’arrière de l’hélicoptère s’ouvre sur un compartiment permettant d’héliporter un blessé sur brancard), la surveillance. Embarquant une panoplie optronique impressionnante, l’EC 135 peut suivre, pister thermiquement et écouter à de grandes distances. Il est notamment utilisé pour la surveillance du réseau ferroviaire afin de dissuader les voleurs de cables et de métaux. Appareil performant, son emploi est surtout limité par la résistance physique des pilotes dont les missions ont actuellement tendance à se multiplier… (1)

 

 

Impressionnés par des choses qu’ils ne voyaient jusqu’à présent qu’à la télévision, les élèves posèrent de nombreuses questions notamment sur l’unité phare de la Gendarmerie nationale: le Groupement d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN). L’occasion ne fut, donc, pas manquée par leurs interlocuteurs de leur rappeler la sortie concomitante dans les salles de cinéma du film de Julien LECLERCQ, L’Assaut. Celui-ci retraçant le détournement du vol Air France 8969 par des terroristes islamistes du GIA le 26 décembre 1994. L'exécution de 3 otages par les islamistes, déclencha l'intervention du GIGN et se solda par la mort des 4 terroristes.

 

L’après-midi se déroula au Fort-Neuf de Vincennes, haut-lieu de la JDC. Après le déjeuner, les différents CVL et leurs encadrants assistèrent à une présentation de l’Armée de Terre par le Lieutenant-colonel Jean-Luc OLIVE, DMD adjoint de Seine-et-Marne. À cet exposé pédagogique succédèrent deux autres interventions visant à expliquer la participation des forces armées à la protection du territoire (plan VIGIPIRATE) mais aussi de son espace aérien.

 

Dans un atelier consacré à la protection NRBC (2) les militaires montrèrent aux élèves ce qui se fait de nos jours en la matière: tenue de protection à port permanent, Appareil Normal de Protection (ANP) avec masque, matériels de détection, seringue auto-injectante (3)… Les fantassins du 35e Régiment d’Infanterie de Belfort (4), finissant une mission VIGIPIRATE sur la capitale, présentèrent également aux lycéens un matériel plus conventionnel mais toujours aussi attractif: véhicule polyvalent Defender, gilets pare-balles avec des plaques de céramique additionnelles, casque kevlar, FAMAS, PA Mac 50.

 

Organisée et conduite de manière dynamique par M. JUSTEAU, cette journée fort riche,qui intéressa réellement les élèves des lycées, fut aussi rendue possible grâce au soutien du trinôme académique représenté par l’IA-IPR Anne-Marie TOURILLON et le délégué IHEDN, Michel GAUVIN. Le Recteur de l’Académie, M. William MAROIS, vint lui-même saluer les acteurs de cette manifestation, dont le prochain rendez-vous est fixé au mercredi 4 mai 2011. Ce jour qui devrait coïncider avec la Journée Nationale du Réserviste (JNR) 2011, clôturera cette inter-CVL 2011 riche et innovante, illustrant le dynamisme de l’Éducation à la Défense dans notre académie.

 

JNR-2011.jpg

(1) Il faut un délai de 12.00 de récupération pour un pilote entre deux missions, surtout si l’une d’entre elle est une mission de nuit.

(2) Acronyme pour Nucléaire Radiologique Biologique Chimique.

(3) En cas de contamination du combattant par neurotoxique, cette seringue, dont l’aiguille peut percer la combinaison de protection et le treillis qui se trouve en-dessous (au niveau de la cuisse), injecte une dose de stimulant cardiaque (atropine).

(4) C'est ce régiment qui, le premier, reçut en 2008 le tout nouveau Véhicule Blindé de Combat d'Infanterie (VBCI) fabriqué par Nexter Systems et Renault Trucks Defense. Chargé d'en mener l'expérimentation, le 35e RI a, depuis l'été 2010, engagé de manière opérationnelle ce véhicule en Afghanistan.

Annonce JNR 2011

 

Groupe Facebook 2

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Comptes rendus
commenter cet article

commentaires

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives