19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 15:25

DON DU SANG POUR LES SOLDATS

MARDI 29 MARS 2011 AUX INVALIDES

Ruban jaune

Pochettes-plasma-CTSA.jpg

 

Le sang est une substance de première nécessité pour nos Forces armées engagées sur des théâtres d’opérations extérieurs où actions de guerre et accidents sont des réalités quotidiennes. L’Afghanistan a, ainsi, considérablement accru les besoins en plasma du fait d’un nombre important de blessés hémorragiques. Or l’hémorragie peut être une cause de mortalité importante pour des soldats polycriblés ou directement mutilés sur le champ de bataille. Ce peut être aussi la première cause de mortalité que l’on peut éviter.

 

La mission du Centre de Transfusion Sanguine des Armées (CTAS) est de pourvoir un stock stratégique de produits sanguins, et d’assurer pour les Armées un processus transfusionnel adapté aux réalités des théâtres d’opérations à savoir une rapidité et une efficacité d’intervention dans un contexte d’éloignement, d’isolement et de manque matériel. Dans un précédent article consacré aux blessés de guerre, nous avions vu à quel point la prise en charge de soldats dans l’heure qui suit la blessure était essentielle. Soumis à des chocs hémorragiques particulièrement graves, ces derniers peuvent être sauvés si une transfusion sanguine est opérée dès l’arrivée de l’hélicoptère sanitaire, et si celle-ci pouvait se poursuivre dans l’hélicoptère le temps du transport jusqu’à l’antenne médico-chirurgicale de théâtre.

 

Créé en 1945 par le Médecin général Jean JULLIARD (1902-1960) - dont il porte le nom sur son insigne - installé dans l’HIA Percy à Clamart, le CTSA mène aussi des activités thérapeutiques et de recherche. C’est ici qu’a été mis au point un processus de lyophilisation du plasma unique au monde, dont l’Armée française s’est faite une spécialité. Alors que le plasma est habituellement congelé à -25°, le CTAS a réussi à fabriquer un plasma identique sous forme de poudre. Ce dernier se conserve à température ambiante, et peut être reconstitué en quelques minutes avec de l’eau. Nécessitant un processus de production complexe, le plasma cryo-desséché donne au Service de Santé des Armées (SSA) une très grande souplesse pour des interventions extrêmes. Son emploi est jusqu’à présent réservé aux théâtres d’opérations extérieurs.

 

Le plasma cryo-desséché ne peut, cependant, remplacer le plasma frais (à partir duquel il est reconstitué) dont nos Forces armées éprouvent un besoin d’autant plus important que la consommation est devenue importante avec notre engagement en Afghanistan. Geste particulièrement civique pour ne pas dire généreux, le don du sang prend, ici, une signification particulière pour qui désire donner un sens à l’Esprit de Défense ou au soutien de nos soldats.

 

En prenant rendez-vous avec le CTSA au 01 41 46 72 24, les personnes intéressées pourront participer à un don de plasma (45 minutes/1 heure) ou de plaquettes (1.30/2.00) le mardi 29 mars 2011 prochain aux Invalides de 8.30 à 12.30.

 

Livraison-plasma-CTSA.jpg

 

Groupe Facebook 2

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Fiches et dossiers
commenter cet article

commentaires

magnets 01/09/2014 09:30

This is really a very good thing. This teaches you the basic lessons of the humanity. This is really great when the soldiers take the initiative. This is organized by the blood transfusion centre of hosts. This is mainly to increase the strategic stock of blood products.

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives