16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 12:54

 

Salle-des-Emblemes.JPG

La salle des Emblèmes dans le Pavillon du Roi (château de Vincennes)

 

À l’occasion de la Journée Nationale de la Réserve (JNR), et en partenariat avec les Délégations Militaires Départementales, notamment celle de Seine-Saint-Denis (1), le Trinôme académique de Créteil a organisé, le jeudi 15 mars dernier, une importante manifestation dont c’était la toute première édition. Six lycées de l’académie étaient ainsi conviés à participer à un rallye citoyen encadrés par des officiers et sous-officiers de réserve, et animés par des personnels d’active. Au total, ce furent 154 élèves (2) des lycées Jules Ferry de Coulommiers, Henri Sellier de Livry-Gargan, Galilée de Combs-la-Ville, d’Arsonval de Saint-Maur-des-Fossés, Guillaume Budé de Limeil-Brevannes et Simone Weil de Pantin, qui furent amenés à réfléchir sur la Défense de la France en cette journée exceptionnelle.

 

De 9.00 à 16.00, entre le Fort-Neuf et le château de Vincennes, les lycéens participèrent à une succession d’ateliers alternant à la fois des aspects concrets et pratiques de la Défense, ainsi qu’une réflexion plus théorique relative à l’organisation d’une Défense nationale plus que jamais définie comme globale: de l’espace satellitaire aux quais du métro en passant par le cyberespace et la défense de nos intérêts maritimes. L’objectif de ce rallye citoyen étant de faire réfléchir sur la nécessité d’une Défense, le sens de l’engagement que celle-ci suppose ainsi que le Devoir de Mémoire indispensable à la cohésion et à la résilience de la Nation.

 

Certains ateliers proposèrent sur un mode interactif un QCM suivi de la présentation d’une spécialité; ainsi les services de Santé et des Essences des Armées, celui des infrastructures de la Défense, la sécurité routière, la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris. D’autres furent plus pédagogiques comme ceux concernant le plan Vigipirate et la visite du château de Vincennes. C’est dans l’enceinte de ce dernier que se trouvent aujourd’hui rassemblés les fonds d’archives des armées, entretenus, inventoriés et exploités par le Service Historique de la Défense (SHD). Car la Défense a aussi une Histoire et une Mémoire, ce que l’Adjudant-chef LAFARGUE a bien illustré auprès des élèves tout au long de la visite de la magnifique Salle des Emblèmes. Nos trois armées (Terre, Air, Mer) firent aussi l’objet de présentations substantielles en fin de rallye. Celle de l’Armée de l’Air fut particulièrement intéressante en ce qu’elle mit en avant les missions interministérielles de service public; un aspect qui ne vient pas immédiatement à l’esprit lorsque l’on aperçoit des intercepteurs Rafale ou Mirage 2000…

 

Sarcophage.JPG


Les ateliers qui, cependant, rencontrèrent le plus grand succès furent incontestablement ceux où les lycéens purent manipuler eux-mêmes du matériel. La BSPP fit ainsi une mise au point particulièrement utile sur les différents types d’extincteurs: produits utilisés, fonctionnement, mise en oeuvre, distinction entre un feu et un incendie, et exercices pratiques d'extinction… Un autre atelier fut consacré aux différentes techniques de brancardage d’un blessé que ce soit avec un système de fortune (une couverture et deux branches) ou un système plus sophistiqué (sarcophage gonflant afin d’immobiliser une fracture des cervicales ou de la colonne vertébrale). C’est le 2e Régiment Étranger Parachutiste (2e REP) qui produisit la plus grande sensation par sa présentation d'une partie de l’armement du groupe de combat d’infanterie: FAMAS rétrofités, pistolet automatique MAC 50, lance-grenades individuel de 51 mm, MINIMI 5,56 mm et GPS tactique. Bien des lycéens furent surpris par le poids de ces armes mais ne boudèrent pas pour autant l’initiation au tir à 50 m en simulateur SITTAL (3).

 

Au terme de cette très riche journée, le Recteur d’Académie William MAROIS prononça un discours remerciant l'ensemble de l’encadrement militaire d’active et de réserve sans lequel le Trinôme (4) n’aurait pu donner à ce premier rallye sa dimension véritable. Les résultats des QCM, quant à eux, permirent d’attribuer des prix aux groupes et aux lycéens les plus méritants. Si le Lycée d’Arsonval se classa en première position avec une moyenne de 12,46/20, c’est le Lycée Galilée (en deuxième position avec 11,99/20) qui l’emporta individuellement et par groupes. Le groupe n° 6 arriva ainsi en première position et le groupe  n° 4 en 3e position. Surtout, c’est l’élève Anne-Laure LESTIENNE qui obtint la première place en classement individuel avec une moyenne de 16,26/20.

 

(1) Le Colonel Benoît BRULON et son adjoint le Lieutenant-colonel Frédéric QUATREPOINT.

(2) Divisés en 15 groupes. Le Lycée Galilée était représenté par les groupes n° 4/5/6.

(3) Le Système d’Instruction Technique du Tir aux Armes Légères (SITTAL) est simulateur de tir en salle (indoor), version améliorée des anciennes installations de tir réduit. Le SITTAL permet, tout en économisant les munitions et en atténuant l’usure des armes, un entraînement suivi au tir aussi bien individuel que collectif. Un centre de contrôle situé en arrière du pas de tir permet de configurer l’environnement ainsi que les paramètres de tir. Le SITTAL restitue non seulement les résultats du tir (coups au but ou non), mais aussi le comportement du tireur à savoir sa position, son maintien de l’arme au moment du départ du coup, le contrôle de sa respiration, etc.

(4) Représenté par l’IA-IPR Anne-Marie TOURILLON et M. Michel GAUVIN pour l’IHEDN.

 

Legionnaire-2e-REP.JPG

 

FREMM---Message-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Comptes rendus
commenter cet article

commentaires

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives