5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 09:31

Michael BAGHIONI & Yann SIMEONI

Le Sergent Michaël BAGHIONI et le sapeur volontaire Yann SIMÉONI (source - Le Dauphiné)

 

Une intervention du SDIS (1) des Alpes-de-Hautes-Provence (04), samedi dernier à Digne-les-Bains, a coûté la vie à deux sapeurs pompiers dont le plus jeune, Yann SIMÉONI, n'avait que 16 ans. La jeunesse de ce dernier, dont c'était la première mission opérationnelle, ne peut que frapper. Cet événement  dramatique nous rappellera cependant des faits essentiels:

 

1- Nuit et jour, 24.00 sur 24 et sans aucun répit, des hommes et des femmes veillent sur notre sécurité. Ils sont gendarmes, policiers et, ici, pompiers.


2- Ces missions de sécurité impliquent des risques mortels qui, s'ils sont moins spectaculaires que ceux encourus par nos soldats en zone de conflit, n'en sont pas moins réels et quotidiens. Ils font de ces "gardiens" des héros à part entière. Il n'est pas de meilleure définition de l'héroïsme que d'accepter de donner sa vie pour autrui. Cela n'est jamais absurde et, bien au contraire, porte toujours un sens.


3- Plus qu'un ensemble de métiers, la Défense au sens global - dont la sécurité n'est que la déclinaison des aspects civils et intérieurs - est avant tout un engagement sacrificiel qui, s'il requiert l'ensemble des forces vives de la Nation, demeure avant tout l'engagement de la jeunesse. Vigueur et dynamisme sont les privilèges éphémères, néanmoins indispensables pour affronter les dangers les plus extrêmes. Cette réalité de bon sens est, cependant, altérée par le refus de nombre de nos contemporains de ne plus concevoir "l'âpreté de la vie" et, avec elle, la mort (d'un jeune comme de la jeunesse) quand bien même cette dernière devait-elle résulter de la confrontation ultime pour une cause juste.

 

Le sapeur Yann SIMÉONI a été tué avec le Sergent Michaël BAGHIONI, 35 ans, qui était son tuteur durant cette intervention. Un phénomène de flashover - terreur de tous les pompiers - serait très vraisemblablement la cause de ce drame. L'enquête devrait le confirmer, mais la mort de Yann nous montre d'emblée que l'héroïsme n'a pas d'âge. Encore mineur et scolarisé,  tombé à l'âge même du recensement, Yann SIMÉONI, par son exemple, ne pouvait mieux illustrer la substance fondamentale du "Parcours citoyen" et de l'enseignement de Défense.

 

Tous les jours, je croise dans ma salle de classe des "Yann" eux aussi pompiers volontaires, voire d'autres désirant suivre un parcours dans la réserve opérationnelle ou s'engager plus tard dans la carrière des Armes. Le décès en opération du sapeur Yann SIMÉONI est également une blessure pour l'enseignant que je suis. Il n'en est pas moins dépourvu d'un sens profond, inaltérable, qui honore et continuera d'honorer toutes celles et tous ceux qui tombent pour la France et les Français. À commencer par le sacrifice de son tuteur et des 5 pompiers du SDIS 04 (2) tués en mission depuis juillet 2010.

 

Défense et Démocratie s'associe au deuil du SDIS 04 ainsi qu'à la douleur des familles des sapeurs Yann SIMÉONI et Michaël BAGHIONI.

 

(1) Le Service Départemental d'Incendie et de Secours est la structure qui gère les pompiers à l'échelle départementale. Il est composé de pompiers professionnels assistés par des pompiers volontaires. S'ils accomplissent les mêmes missions que leurs collègues de la BSPP (Armée de Terre) ou du BMPM (Marine nationale), les sapeurs des SDIS restent des personnels civils.

(2) Le SDIS 04 est composé de 24 officiers commandant 41 pompiers professionnels et 1434 pompiers volontaires. L'ensemble est soutenu par 31 Personnels Administratifs Techniques et Spécialisés (PATS). En 2011, le SDIS 04 est intervenu 11 844 fois.

Groupe Facebook 2HOMMAGE

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Comptes rendus
commenter cet article

commentaires

jer_86 07/11/2012 08:42


Encore un mot: faut pas s'étonner avec cette dilution culturelle qu'on en arrive aujourd'hui à la question du droit de vote pour les étrangers. Esprit de défense où es tu?

Enseignant Défense 07/11/2012 09:05



Jer_86,


 


La page "Hommage en poésie et citations" est, en effet, dédiée à l'Esprit de Défense à travers - comme son titre l'indique - un choix de références littéraires en relation avec les valeurs
constitutives dudit Esprit: l'héroïsme, le courage, le sacrifice... Si la littérature française, et je n'en doute pas, offre tout ce qu'il faut en la matière, il me semble intéressant aussi d'en
donner un éclairage à travers d'autres littératures. Un éclairage d'autant plus justifié que les valeurs de l'Esprit de Défense sont... universelles! Qu'elles ne connaissent donc pas de
frontières au-delà des réalités géopolitiques et nationales. À la guerre, le courage comme la lâcheté sont dans tous les camps, la souffrance est elle aussi partout indépendamment des causes et
des idéologies.


 


Et comme vous me le servez sur un plateau, je ne pense pas que l'on puisse en dire autant du droit de vote qui plus est celui des étrangers, actuellement en débat dans notre société.


 


Comparons ce qui doit l'être donc, et acceptons l'universalité de "l'Esprit" (de Défense) sous peine d'enfermer la cause nationale dans des "atours cocardiers" étroits, ce que nombre
d'adversaires de l'EDUC-DEF rêvent de faire...


 


Cordialement.



jer_86 07/11/2012 08:38


Votre hommage aurait pu être original enseignant défense mais sur la douzaine d'auteurs que vous citez même pas la moitié est française à commencer par le poème de Kipling... Vous dites que votre
site travaille à l'esprit de défense mais où est donc l'esprit national?

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives