19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 11:43

C-Marie-et-Adjudant-BOUCHENY.JPG 

Le Lieutenant-colonel Philippe MARIE et l'Adjudant BOUCHENY devant les élèves et les étudiants du Lycée Galilée

 

Dans le cadre de l’Éducation à l’Esprit de Défense, et en partenariat avec le Groupement de Gendarmerie de Seine-et-Marne, l’Enseignant Défense du Lycée Galilée a organisé, le mardi 18 janvier 2011, une rencontre de deux heures dont l’objectif était de sensibiliser un public de lycéens de Terminale et d’étudiants en BTS à l’Intelligence économique. 70 élèves et 3 enseignants, accompagnés d’une journaliste du quotidien Le Parisien, ont donc assisté à une conférence du Lieutenant-colonel Philippe MARIE. 

 

Assisté par l’Adjudant BOUCHENY, le Lieutenant-colonel MARIE pilote la Cellule Intelligence Économique de la Gendarmerie Nationale pour le département de Seine-et-Marne (CIEGN) (1). En mars 2009, il avait participé à un colloque, où son intervention sur la question de l’espionnage économique et industriel avait été déjà remarquée. Mais alors que la sensibilisation portait jusqu’à présent sur les milieux de l’entreprise - le colloque ayant été organisé par la Chambre de métiers et de l'artisanat de Seine-et-Marne Sud -, pour la première fois l’attention s’est déplacée en amont sur un public scolaire.

 

Envisagée depuis juin dernier et organisée depuis le mois d'octobre, cette nouvelle action pédagogique a pris une dimension particulière dans le contexte récent de l’affaire Renault. Alors qu’il existe une prise de conscience dès les années 1980 sur la question, et qu’une École de Guerre Économique (EGE) est fondée en 1997 (2), la France est restée paradoxalement en retard en matière de culture de Défense économique par rapport à d’autres pays comme les États-unis et le Japon. Ces derniers ayant mis en place de véritables stratégies en la matière dans les années 1980. Aujourd’hui, la pression s’est accentuée avec d’autres États dont les politiques d’espionnage économique sont devenues systématiques, voire particulièrement agressives. Si l’on pense notamment à la Chine, des pays comme la Russie et Israël ne sont pas en reste. Ainsi, on estime qu’actuellement en Russie 58% du personnel politique et administratif est issu du monde du renseignement…

 

C-MARIE.JPG

 

C’est avec le Ministre de l’Intérieur, Nicolas SARKOZY, que l’on assiste dans les années 2000 à la véritable montée en puissance d’une politique et d’une stratégie en matière de Guerre et d’Intelligence économiques. La définition d’une Défense plus que jamais globale, la prise en compte du Renseignement en tant que fonction stratégique majeure dans le dernier Livre blanc de la Défense (2008), ne peuvent que conforter notre initiative de sensibilisation dès le lycée. Comprendre les enjeux généraux, prendre de bonnes habitudes face au “risque digital”, savoir se protéger sur les réseaux sociaux, induisent des comportements qui ne peuvent attendre l’entrée dans la vie d’entreprise. Une vie d’entreprise qui concernera la grande majorité de nos actuels élèves, quelle que soit leur filière ou leur orientation. L’École de la République ne pourrait remplir pleinement sa mission d’Éducation à l’Esprit de Défense, si elle ignorait la question devenue cruciale de la défense des entreprises et du patrimoine scientifique et industriel.

 

C’est à cette sensibilisation que s’est attaché le Lieutenant-colonel MARIE. Prenant soin de définir les notions, l’officier a d’emblée précisé l’origine anglo-saxonne du terme “intelligence” au sens renseignement/sécurité. L’ "intelligence économique”, expression à la mode donc galvaudée, est d’abord à prendre au sens de “sécurité économique”. Définissant également les différents niveau d’intervention de l’intelligence économique (stratégique, opératif et tactique), le Lieutenant-colonel MARIE a insisté sur la réalité économique mais aussi humaine d’une entreprise. Partant, il a fait comprendre aux élèves et aux étudiants présents en quoi la défense de leur future entreprise pourrait les concerner directement. Lorsque l’on travaille plusieurs années au sein d’une même entreprise, cette dernière accompagne forcément une situation matérielle et un projet de vie. La destruction d’une entreprise c’est aussi la destruction d’emplois, dont l’actualité économique nous montre souvent la désespérance sociale qu’elle produit.

 

La Gendarmerie nationale est une actrice majeure en matière d’intelligence économique, car sa connaissance du terrain et des acteurs socio-économiques à l’échelle locale est irremplaçable. Alors que les grandes entreprises disposent de moyens pour financer une stratégie d’intelligence économique, il n’en est pas de même pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME) ainsi que les Très Petites Entreprises (TPE) (3). Or, 88% des entreprises de Seine-et-Marne sont des PME et des TPE. Le tissu économique d'un des départements de la première région de France est donc particulièrement vulnérable. Il l’est d’autant plus que beaucoup de ces PME/TPE sont des sous-traitants dont les savoir-faire peuvent être uniques.

 

Adjudant-BOUCHENY.JPG

 

Le Lieutenant-colonel MARIE a donc mis en avant l’action de sensibilisation de la Gendarmerie auprès des chefs d’entreprise, auxquels elle propose une méthode destinée à inventorier les vulnérabilités afin de pouvoir y apporter des parades. C’est le programme PEGASE ou Préparation de l’Entreprise par la Gendarmerie à l’Amélioration de la Sécurité Économique (4). Dans un exposé bien construit, vivant et nourri d’exemples particulièrement concrets, l’officier de Gendarmerie a aussi expliqué les notions de "cryptage", de "sas de sécurité informatique", et il a attiré l’attention des élèves et des étudiants sur les comportements élémentaires de sécurité – dans les trains par exemple - et de protection concernant leur personne, mais aussi concernant leur avenir dans le monde du travail et de l’entreprise.

 

L’Enseignant Défense remercie le Groupement de Gendarmerie de Seine-et-Marne, qui n’a pas ménagé sa peine depuis le début de cette année scolaire pour sensibiliser le public lycéen à son devoir de Défense. Défense du citoyen à titre individuel avec l’intervention de l’Adjudant-chef Laurent CLÉMENT sur la cybercriminalité. Défense du citoyen en tant que travailleur solidaire de son entreprise avec l’intervention du Lieutenant-colonel Philippe MARIE. Avec le thème de l’intelligence économique, si peu abordé dans le milieu scolaire, l’Éducation à l’Esprit de Défense au Lycée Galilée a franchi un nouveau pas.

 

(1) Joignable au 01 64 71 71 89 ou 01 64 71 71 11.

(2) Date à laquelle se met aussi en place dans les textes de loi une véritable Éducation à la Défense (loi n° 97-1019 du 28 octobre 1997).

(3) Une TPE emploie un effectif inférieur à 10 salariés.

(4) Sur le site de la Préfecture de Seine-et-Marne, on trouvera aussi une rubrique dédiée à la sécurité économique.

 

C-MARIE-2.JPG

  Réseau et sas de sécurité informatique


FREMM---Message-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Comptes rendus
commenter cet article

commentaires

visit here 20/08/2014 13:57

The economic intelligence is something that everybody should understand .and this class that is conducted in the high school will truly motivate the children. The education in the spirit of defense is not a new idea but this is very much effective.

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives