24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 08:33

Loin-de-moi--avec-moi.jpg

 

L'engagement militaire c'est la déchirure de la séparation familiale qui, si elle est acceptée de fait par les épouses et les enfants, n'en constitue pas moins une redoutable épreuve affective comme matérielle. Contrairement aux autres situations familiales - dont certaines peuvent être aussi réellement dramatique -, celle des militaires est inhérente à leur engagement et participe au caractère transcendant de celui-ci. Ces dernières années, reportages télévisés et articles de presse ont pu mettre en évidence cette déchirure intrinsèque faisant mentir l'idée que lorsqu'un jeune militaire s'installe ou se marie, il perd 80% de sa valeur ajoutée...


Valentine POTTIER et Marguerite LE BOUTEILLER viennent de publier un livre, qui touche du doigt cette souffrance de la séparation du point de vue des enfants dont le père est parti durant plusieurs mois en OPEX. Épouse d'un militaire du 11e RAMa qui fut envoyé récemment au Mali, la première en a écrit le texte qui explique le métier du Père et ses caractéristiques, mais surtout - et c'est là que se trouve l'originalité - donne quelques pistes permettant à l'enfant de donner un sens à la tristesse de la séparation. Illustré par Marguerite LE BOUTEILLER, ce petit livre permettra aussi au papa militaire, même absent, de garder toute sa place au sein de la cellule familiale. L'union de pensée et d'affection sera ainsi concrétisée par des pochettes et des pages blanches que l'enfant garnira et crayonnera pour illustrer son ressenti.

 

On pourra cependant "reprocher" à l'ouvrage d'être exclusivement centré sur la réalité masculine du métier des Armes (ce qui reste cependant un fait majoritaire), et d'oublier les Mamans militaires...


* (Marguerite) LE BOUTEILLER et (Valentine) POTTIER, Loin de moi, avec moi! Papa est militaire, Collection Jeune et Citoyen, PRIVIDEF Éditions, 2013, 48 p. 10 €.

FREMM---Message-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Enseignant Défense - dans Comptes rendus
commenter cet article

commentaires

Berthelage-H 14/10/2013 15:58


Bonjour.Mon mari Christian,né à Paris en 1958,a fait son service militaire obligatoire en 1976-77 à la base aérienne 128 Metz-Frescaty avant de me connaitreje n'aurait pas supporté d'être séparée
de lui pendant 1 an.Il a visité la maison de sainte Jeanne d'Arc quand il était troufion. Salut cordial. Béatrice

Berthelage-H 11/10/2013 16:00


Bonjour. Merci pour les musiques qui réveillent,les trompettes sont fortes! Ce sont des bons musiciens. Mon père Daniel Berthelage,un parisien pauvre,a été appelé du contingent pendant 29 mois,
pour faire la guerre d'Algérie dans les années 1950,il a été obligé de laisser sa mère,une veuve pauvre,seule à Paris. Ils l'ont ramené d'Algérie gravement blessé,il est retourné vivre chez sa
mère,je l'ai toujours vu malade et triste,il est mort à 55 ans,mes enfants ne l'ont pas connu,son père a fait la guerre de 1914-1918 en France,je ne l'ai pas connu,car il est mort en 1942 et je
suis née en 1962.Je déteste les guerres.Est-ce que les militaires marchent dans les crottins des chevaux au défilé du 14 juillet à Paris? Salut cordial. Béatrice Berthelage-H

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives