8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 08:27

La Deuxième Guerre mondiale fut le conflit le plus meurtrier de l’Histoire. Elle transforma profondément le visage du monde et de l’Europe. Encore de nos jours, ses conséquences géopolitiques mais aussi philosophiques et culturelles se font sentir au cœur de populations européennes plus que jamais travaillées par la confusion entre deux attitudes morales : « être pacifique » ou « être pacifiste ». Une confusion largement née en réaction à l’hécatombe humaine générale, et à la destruction des communautés juives d’Europe en particulier.

 

L’année 1941 dont nous commémorons, aujourd’hui en 2011, le 70e anniversaire, fut une année particulièrement sombre, qui vit une extension géographique sans précédent de la guerre européenne avec l’entrée en guerre de l’URSS et des Etats-Unis. Désormais, la guerre est devenue véritablement mondiale, et l’on se bat sur tous les continents à l’exception des territoires américains. Avec l’invasion de l’Union soviétique, le 22 juin 1941, Hitler déclenche un conflit qui, hormis les terrifiantes pertes humaines qu’il engendre dès le début, va sceller définitivement le sort des Juifs européens. La guerre est devenue totale.

 

Afin de rappeler les souffrances infinies infligées à des millions d’innocents, et en hommage aux immenses sacrifices consentis par les soldats alliés et les résistants dont les millions de morts furent le prix à payer pour notre liberté d’aujourd’hui, les élèves de la classe de 1ère S2 du Lycée Galilée commémoreront à partir d’aujourd’hui et à travers une série de courts articles – ce jusqu’à la fin de l’année 2011 – quelques événements marquants de l’année 1941.

 

1941-2011: Il y a 70 ans c’était la Deuxième Guerre mondiale. Notre pays était occupé, et l’Europe était à feu et à sang.

 

Méthode de travail

 

1- À partir d’un sujet donné, les élèves établissent une chronologie de l’événement (ou autour de l’événement). Ils situent ensuite ce dernier dans son contexte et en dégage la portée historique.

 

2- À partir de ces éléments, et de la documentation rassemblée, ils rédigent un résumé de deux pages maximum.

 

3- Le résumé sera illustré par un document (cartes, photographies, images…), et deux références bibliographiques seront présentées en fin de rédaction.

 

Propagande---Panzer-IV.jpg

 

 


OPÉRATION EXPORTER. L’INVASION DE LA SYRIE PAR LES ALLIÉS LE 8 JUIN 1941

 

Cette opération militaire est aussi appelée Campagne de Syrie ou invasion du Levant français. Celle-ci se déroula du 8 juin au 11 juillet 1941, en Syrie et au Liban, sous le commandement en chef du général britannique Henry Maitland Wilson. Les forces présentes sont divisées en trois catégories: les troupes métropolitaines, les troupes coloniales et les troupes spéciales du Levant; soit les Anglais avec 9000 hommes et les Français libres avec 5000 hommes, les Australiens et les Indiens avec 20 000 hommes, ainsi que les troupes du Levant, les Syriens et Libanais avec 25 000 hommes.

 

Il est important de se souvenir du contexte historique: La seconde guerre mondiale a commencé depuis 10 mois, la France a été envahie. Celle-ci est divisée en deux d’un côté la France libre et de l’autre la vichyste gouvernée par le maréchal Pétain. La Syrie, à l’époque, était contrôlée par la France vichyste après avoir été utilisée par les Allemands durant le soulèvement irakien (collaboration d’état).

 

C’est la peur de voir l’Allemagne avancer vers l’Égypte et le canal de Suez qui fit que les alliés s’engagèrent dans une telle opération. Mais également le fait que le Moyen-Orient, carrefour pour les voies de communication ainsi que pour le pétrole, doit être préservé. En avril 1941 les peurs sont confirmées lorsque éclate une révolte antibritannique en Irak où l’Allemagne « s’est portée volontaire » en apportant son soutien logistique et, n’a pas l’air de vouloir s’arrêter dans sa conquête des pays de la Méditerranée.

 

La France gouvernée par le régime de Vichy demande aux Allemands de retirer de Syrie tout le matériel militaire pouvant pousser les alliés à organiser une opération d’invasion. Darlan, ministre de la marine, sollicite également l’aide militaire allemande en cas d’intervention des alliés. Contre l’avis du général Wavell, commandant des troupes britanniques au Moyen-Orient, Churchill et De Gaulle lancent l’opération « invasion du Levant ».


Le 8 juin 1941, les alliés entrèrent en Syrie. Les troupes britanniques, indiennes et gaullistes (France libre) se dirigèrent vers Damas tandis que les troupes australiennes vers Beyrouth. Le même jour le Liban et la Syrie sont déclarés indépendants et abolis de tout mandat. La France et l’Angleterre se présentent alors comme des libérateurs et sauveurs de l’indépendance. Cependant l’information ne parvient pas tout de suite à la population, et les troupes du Levant (syriens et libanais) résistent et reprennent des villes-clés de la Syrie. De grands bombardements ont lieu le 23 juin à Damas par des avions allemands et 25 avions inconnus. Puis c’est au tour de Beyrouth, tout d’abord pour des objectifs militaires, ensuite à partir du 29 juin ce sont les quartiers populaires de la ville qui sont touchés. Cette ville sera déclarée zone neutre pour protéger la population.

 

En dépit de ces opérations, la France vichyste n’accepte de cesser le combat que lorsque la Grande-Bretagne aura reconnu les droits de la France au Levant. Néanmoins le régime de Vichy abandonne et demande l’armistice, elle sera signée le 12 juillet 1941. L’opération connut de grandes pertes humaines. Près de 3300 tués ou blessés parmi les soldats britanniques, 1066 tués et 5400 blessés chez les vichystes alors que chez les Français libres 156 tués et 471 blessés cependant ils avaient engagé pour cette opération presque toutes leurs forces terrestres.

 

Lisa et Chloé

Image choisie par Chloé et Lisa

   

 * Anne-Lucie CHAIGNE-OUDIN, La France dans les jeux d’influences en Syrie et au Liban : (1940 - 1946), Édition L’Harmattan.

* André DULAC, Nos guerres perdues, Édition Fayard.

 

Chloé et Lisa

 

Tigre---Message-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Enseignant Défense Chloé et Lisa (1ère S2) - dans Agenda-Commémorations
commenter cet article

commentaires

Armée-Nation

  • : Défense et Démocratie
  • Défense et Démocratie
  • : Participer à la défense de la Démocratie et de ses valeurs en promouvant l'Éducation à l'Esprit de Défense au sein de l'École
  • Contact

ISAF - FINUL - Serval


Recherche

Archives